3 questions à Pierre Mortefon

20/08/2019

2ème de la récente Fuerteventura PWA World Cup à Sotavento, Pierre Mortefon refait son retard après une épreuve loupée en Corée du Sud mi-mai et pointe désormais 3ème mondial dans la discipline à mi-saison. Plus motivé que jamais dans la quête de son 1er titre mondial, il revient avec Windsurfjournal.com sur cette épreuve canarienne riche en émotions.

 

Windsurfjournal.com : 9 manches validées, des bagarres énormes, du slalom comme on l'aime et du suspense jusqu'au dernier jour de course, que rajouter de plus au terme de cette épreuve ?
Pierre Mortefon : Que faut-il ajouter, juste une petite marche plus haut ! Mais je suis déjà super content de ce résultat. Fuerte c’est un peu l’épreuve référence de notre tour. En sortir second après un tel combat, 2 victoires, 9 finales et une pire manche de 4, j’ai quand même le sourire ! Je pense aussi que cela a fait beaucoup de bien au sport en général et au slalom. Je revois des images jour après jour et le contenu est vraiment dingue. C’était top d’avoir un drone sur ce spot qui offre vraiment de belles couleurs. 

 

WJ : Le spectacle a été d'une rare intensité avec des bagarres souvent viriles entre vous 3, à quel moment faut-il contrôler et à d'autres y aller à fond ?
PM : Pour être honnête il n’y a pas eu beaucoup de contrôle je pense et chacun s’en est donné à cœur joie… On a rapidement vu que cette édition allait être très serrée, chaque point allait compter et qu’il n’allait rien lâcher. De mon côté, j’ai essayé de faire de mon max et de naviguer du mieux possible en plaçant des attaques intelligentes et aussi possibles. J’avais une bonne vitesse et un très bon jibe, j’ai essayé de m’en servir du mieux que je pouvais. Après ce qui était top c’est que quand tu te bats avec des mecs comme Matteo Iachino et Antoine Albeau, tu sais que les attaques ne seront jamais "suicides". En revanche, à l’inverse tu es sûr que tu vas te faire attaquer jusqu’au dernier millimètre de course. Je suis content que l’on ait pu faire le show sur un parcours de slalom classique. 

 

WJ : 3ème au classement annuel du PWA World Tour et il reste 2 étapes, comment vas-tu aborder la 2ème partie de saison ?
PM : On est à la mi-temps. C’est serré et maintenant ça va se jouer à l’événement gagné je pense. Il va falloir risquer tout en étant très solide dans la tête notamment avec certaines des épreuves à venir. Je vais me reposer un peu et repréparer ces compètes comme je sais le faire. Je suis motivé et pas prêt à lâcher. Quand tu te bas comme ça pendant une semaine certes tu y laisses quand même quelques plumes mais cela donne un second souffle en terme de motivation.

 

Pour en savoir plus sur Pierre Mortefon : www.pierre-mortefon.com

 

Source : Pierre Mortefon
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Pierre Mortefon PWA World Tour Fuerteventura PWA World Cup

Articles similaires

Pierre qui rit et Antoine qui pleure

2 nouvelles manches validées jeudi au Danemark sur la Hvide Sande PWA World Cup voient...

Offringa et Mortefon prennent la main

3 manches pour les femmes et 2 pour les hommes courues mardi sur la Hvide Sande PWA World Cup au...

Un grand moment de windsurf

Au terme de 2 nouvelles et ultimes manches courues lundi sur la Fuerteventura World Cup, Antoine...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer