3 questions à Pierre Loquet

07/09/2021

Parmi les coachs qui accompagnaient l’Equipe de France en août dernier à l’occasion des iQFOil World Championships à Silvaplana en Suisse, Pierre Loquet a suivi de près la victoire de Nicolas Goyard dont il s’occupe depuis quelques mois déjà. Pour Windsurfjournal.com, il revient sur cette épreuve côté coulisses et sur sa relation avec le champion français…

 


Windsurfjournal.com : En quoi consistait ton intervention à Silvaplana lors de ces iQFOil World Championships ?
Pierre Loquet : Ça a été un vrai challenge au niveau coaching ces mondiaux en Suisse ! D’ordinaire, nous sommes au plus près des athlètes que nous suivons sur l’eau en bateau. Silvaplana est un magnifique lac à 1800 mètres d’altitude au beau milieu des montagnes, sur lequel la navigation à moteur est interdite ! Avec les entraîneurs de l’Equipe de France iQFOil, nous avons dû innover et nous nous sommes attachés à mettre en place, à terre, les conditions idéales d’accompagnement de tous nos athlètes. Notamment en créant un “espace France” devant la zone de course pour favoriser l’émulation et les échanges, ce qui a visiblement boosté toute l’équipe.  Avec Nicolas Huguet et Pierre Noesmoen, on se partage la responsabilité des Équipes de France hommes et femmes. Ces derniers mois, je me suis concentré sur la préparation et le suivi de 4 garçons en particulier, Nicolas Goyard, Clément Bourgeois, Alexandre Cousin et Titouan Lebosq. Que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, c’est avant tout un incroyable travail d’équipe. Avec Nico Goyard, la complicité s’installe tout doucement. Pendant ces championnats du monde, on a beaucoup discuté, préparé et analysé les courses. Ça a été un vrai plaisir de partager cette épreuve avec lui et de le voir monter en puissance. 

 


WJ : Tu connais bien la classe RS:X pour avoir participé à 3 préparations olympiques à l'étranger avant de revenir travailler à la Fédération Française de Voile le printemps dernier... Qu'est-ce qui change singulièrement par rapport au précédent support olympique ?
PL : Effectivement, je suis tout fraîchement revenu travailler en France. Voilà 3 olympiades que je fais à l’étranger et je suis ravi de revenir à la maison pour préparer Paris 2024. La différence majeure c’est évidemment que maintenant on vole ! Ça me vaut encore des erreurs de langage puisqu’on ne parle plus de planing mais de décollage, etc… Cette dimension aérienne est passionnante pour moi, j’observe le support de manière totalement différente et nous avançons doucement sur les nouveaux paramètres de performance. La discipline est super excitante et nos athlètes n’hésitent pas à se regrouper pour aller se faire des virées ensemble le long de nos côtes. Sur le circuit olympique, nous avons encore pas mal de travail pour rendre la discipline attractive, équitable et sécuritaire mais c’est très prometteur. Pour le reste, ça reste de la planche à voile ! Les adaptations de réglages, la tactique et la stratégie sur l’eau, les qualités motrices des athlètes, autant de facteurs qui restent inchangés et sur lesquels j’amène mon expertise.



WJ : Tu coaches depuis plusieurs mois maintenant Nicolas Goyard et tu étais également à ses côtés lors de cette épreuve en Suisse, pourquoi fait-il la différence sur l'eau de manière significative selon toi ?
PL : À ce jour, Nicolas Goyard apprend au monde entier comment le windfoil fonctionne ! Il est certainement celui qui a passé le plus de temps sur ce support et ça se voit clairement. Il a une connaissance du matériel hallucinante qu’il développe au travers de ses sensations et sa recherche de vitesse. Rien n’est laissé au hasard, il est observateur, ingénieux et tout simplement aussi, passionné ! Il emmène le sport avec lui et il se régale à voir la discipline et tous ses pratiquants progresser. Pour nous maintenant, le défi est double. Continuer à épauler Nicolas pour aider sa progression et asseoir encore sa domination, mais aussi amener les hommes de l’équipe à venir le bousculer pour continuer à briller en équipe et dominer la scène internationale. J’en profite d’ailleurs pour saluer tous les français présents à Silvaplana qui ont fait grosse impression. Rendez-vous à tous à Marseille pour les championnats d’Europe en octobre. 

 

Pour en savoir plus sur Pierre Loquet : www.instagram.com/pierre_loquet_coaching

 

Source : Pierre Loquet
Photos : Sailing Energy - Robert Hajduk

tags: Pierre Loquet Nicolas Goyard iQFOil World Championships

Articles similaires

Julien Bontemps logiquement

En préambule du tour du lac d’Armentières dimanche, le point d’orgue...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer