3 questions à Nicolas Warembourg

11/06/2019

En remportant dernièrement le Défi Wind, et ce pour la 2ème année consécutive, Nicolas Warembourg s’affirme comme le grand spécialiste de cette longue distance unique à Gruissan lui dont le destin et la carrière sont intimement liés à cette épreuve… Pour Windsurfjournal.com, le local d’adoption revient sur sa victoire et une édition 2020 déjà dans toutes les têtes.

 

Windsurfjournal.com : Remporter le Défi Wind pour la 2ème année consécutive et ce dans des conditions bien différentes de l'édition 2018, voilà qui doit être une vraie satisfaction personnelle ?
Nicolas Warembourg : Tout à fait, je suis particulièrement heureux d'avoir gagné une 2ème fois consécutive cette épreuve. Depuis maintenant 4 ans, le Défi est mon objectif principal de l'année, je me prépare pendant 6 mois uniquement pour ça. Je me sentais encore mieux en vitesse que l'an passé surtout dans le vent fort. Seul les conditions de vent faible étaient difficiles à jauger pour moi car nous n'avons pas eu ce type de vent depuis très longtemps sur le Défi. Donc confirmé dans un vent différent de l'an passé, avec la majorité des riders de la coupe du monde présents, c'est le signe que mon travail de préparation a été efficace. 

 

WJ : Arriver sur cette édition 2019 et remettre sa couronne en jeu, était-ce une motivation supplémentaire avant que ne débute cette épreuve ?
NW : Pas vraiment je dois dire. Je suis arrivé sur l'épreuve avec aucune pression sur les épaules. Je ne m'en suis pas caché, je voulais gagner au moins une fois dans ma carrière cette épreuve. Cela a été fait en 2018 donc cette année je suis arrivé avec comme objectif de faire de mon mieux et de comparer ma vitesse avec les meilleurs mondiaux qui étaient absents l'an passé. La seule pression que j'avais a été plutôt les changements de météo toutes les 12 heures la semaine précédente. Je voulais absolument courir dans le vent fort car j'étais confiant de ma vitesse mais au final je ne suis pas si mal en gros matos. 

 

WJ : Tous les regards se tournent désormais sur l'édition 2020 et les 20 ans du Défi Wind, que représente pour toi cette épreuve à titre personnel mais aussi pour le sport de manière plus générale ?
NW : Pour moi ça ne change pas grand-chose. Quelle que soit l'année, cette épreuve continuera de me faire rêver et me motivera à repousser mes limites pour m'y préparer. Je sais simplement que Philippe Bru veut faire les choses en grand pour les 20 ans du Défi Wind. Donc le connaissant, je sais qu'on va vivre quelque chose d'exceptionnel. Maintenant sur le plan sportif, bien sûr que je vais avoir envie de gagner à nouveau. Surtout que nous nous sommes rendus compte que nous étions 3 avoir remportés cette épreuve par 2 fois, Antoine Albeau, Pierre Mortefon et moi. Donc quoi de plus beau pour les 20 ans que de nous faire une belle bagarre sur l'eau pour nous départager. J'ai vraiment hâte ! 

 

Pour en savoir plus sur Nicolas Warembourg : www.nicolas-warembourg.com

 

Source : Nicolas Warembourg
Photos : Jean Souville/Defiwind.com - JM Cornu/Defiwind.com

tags: Nicolas Warembourg Défi Wind Gruissan

Articles similaires

Défi Wind 2019, la vidéo officielle

Avec 1200 concurrents au rendez-vous, 2 manches validées dès le 1er jour de course...

Rendez-vous en 2020 !

Comme annoncé, la Tramontane a brillé de nouveau par son absence samedi pour la...

Une belle et grande fête du windsurf

Après les 2 belles manches de la veille, les 1200 concurrents du Défi Wind...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer