Publicité:

3 questions à Marion Mortefon

21/11/2022

Victorieuse de la Fly! ANA Yokosuka World Cup au Japon la semaine dernière, la française Marion Mortefon remporte par la même occasion le titre mondial féminin dans la discipline du slalom. Au micro de Windsurfjournal.com, elle revient sur ce titre, le 2ème de sa carrière.

 


Windsurfjournal.com : Une seule épreuve en slalom au calendrier féminin et la 1ère fois en mixte aileron/foil comme les hommes, comment as-tu préparé cette épreuve qui a presque semblé être une formalité pour toi ?
Marion Mortefon : Cette année, j’ai fait beaucoup d’iQFOil, je me suis concentrée là-dessus jusqu’aux championnats du monde à Brest en octobre. Cela m’a pris beaucoup d’énergie mais cela m’a permis aussi de continuer à progresser en foil. Je n’étais pas la plus préparée pour cette épreuve au Japon, mais j’ai eu la chance de participer à l’épreuve AFF à Leucate juste avant pendant laquelle nous avons pu naviguer en aileron et en foil et ça m’a permis de me remettre dedans et d’être prête. Les 2 disciplines sont complémentaires et ça reste intéressant de tout faire.

 


WJ : Que t'inspire ce format mixte qui était une 1ère sur le tour mondial, comment l'as-tu vécu au Japon et quels enseignements en tires-tu ?
MM : Ce n’était pas vraiment une 1ère étant donné que nous avions testé ce format de course en Croatie en juillet où j’avais terminé 2ème. Personnellement, je trouve que c’est compliqué d’autant que je fais partie des filles qui font les 2 et que c’est un vrai challenge pour faire un choix. Certaines ne font que du foil et se posent beaucoup moins de questions. Mais, malgré tout, ce que l’on voit, c’est que le foil est plus performant dans la plupart des conditions. L’aileron pour moi, c’est réellement quand le vent est très fort et que je ne me pose même pas la question du choix entre les 2. Les enseignements que j’en tire, c’est qu’il faut être prête en foil. Après, on est quelques-unes à avoir une telle avance par rapport à celles qui ne font que du foil que c’est une "formalité". Il faut être prête en foil et l’aileron, c'est du bonus, c’est comme ça que je le vois !

 


WJ : Avec Justine Lemeteyer et Delphine Cousin, vous composez un podium historique 100% français, qu'est-ce que t'inspire cette performance ?
MM : Effectivement, c’est la 1ère qu’il y a 3 françaises sur le podium et c’est vraiment top ! Les places ont pas mal bougé tout au long de la semaine et c’était assez serré entre les filles et c’est super que Justine et Delphine aient réussi à faire 2 et 3. Justine a super bien navigué et n’a pas fait de grosses erreurs, c’est mérité ! Et Delphine a réussi à remonter à la 3ème place le dernier jour et c’est toujours plaisant d’être avec les copines sur le podium !

 

Pour en savoir plus sur Marion Mortefon : www.instagram.com/marion_mortefon

 

Source : Marion Mortefon
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Marion Mortefon PWA World Tour Fly! ANA Yokosuka World Cup

Articles similaires

Au bord de la crise de nerfs

Au cours d’une journée d’une rare intensité émotionnelle, la...

Sous pression

Au terme d’une avant-dernière journée au Japon aussi courte qu’intense...

Une petite option pour le titre mondial

Dans un vent finalement moins fort que prévu, la 3ème journée de course...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer