3 questions à Louis Giard

05/09/2019

Vainqueur des Hempel World Cup Series qui avaient lieu dernièrement à Enoshima au Japon sur le site des futurs Jeux Olympiques, le français Louis Giard s’impose lui aussi comme un sérieux prétendant à la sélection pour Tokyo 2020. En attendant cette échéance, de plus en plus proche, il revient avec Windsurfjournal.com sur cette épreuve pour le moins ventée !

 

Windsurfjournal.com : Comment résumerais-tu cette épreuve qui enchaînait tout de suite après le Ready Steady Tokyo, le Test Event ?
Louis Giard : La Fédération Française de Voile avait choisi d’envoyer un seul athlète français sur le Test Event sur deux possibles. Thomas Goyard était le sélectionné pour cette épreuve, Pierre Le Coq et moi avons donc régaté sur la World Cup qui avait lieu dans la foulée. Personnellement, je me suis préparé comme si c’était le Test Event, je me suis entraîné sérieusement ces derniers mois pour être en forme sur place et le résultat est au bout donc c’est très positif. C’est la 4ème fois que je vais à Enoshima et ce qui est clair c’est que les conditions sont très variées, cette semaine on a eu une seule journée de petit temps (5 à 7 nœuds) puis 3 journées avec minimum 12 à14 nœuds avec des pointes jusqu’à 29 et surtout beaucoup de clapot et de houle. Le clapot se lève très rapidement donc quand on met 20 nœuds de vent par-dessus, ça devient vite sportif. J’aime particulièrement ces conditions, ma semaine a été plutôt régulière même si j’ai laissé quelques points par ci par là. C’était très serré avant la medal race entre les 4 premiers mais j’ai réalisé une excellente manche qui me permet finalement de l’emporter.

 

WJ : Quels enseignements tires-tu de cette semaine ?
LG : Les enseignements que je tire de cette semaine sont que dans les conditions de planing je suis performant, je peux gagner des manches et jouer devant. En revanche, je dois continuer à travailler dans le vent très léger de 4 à 8 nœuds. On n’a pas beaucoup eu ces conditions cette semaine mais je sais que je dois porter mes efforts là-dessus dans les prochains mois.

 

WJ : Après Thomas Goyard et sa belle semaine quelques jours plus tôt, ta victoire et la 3ème place de Pierre Le Coq, tout reste très ouvert concernant la sélection pour Tokyo 2020, comment abordes-tu cette dernière phase ?
LG : Je sais que l’on est dans les mois les plus importants de la préparation olympique. La dernière olympiade, j’étais jeune et il me manquait des choses mais cette fois-ci mon "jeu de cartes" s’étoffe et je me sens vraiment de plus en plus performant. Thomas et Pierre sont d'excellents planchistes et ça se joue à peu de choses donc je vais donner mon maximum pour tirer le meilleur de moi-même afin de n’avoir aucun regret.

 

Pour en savoir plus Louis Giard : www.facebook.com/louis.giard

 

Source : Louis Giard
Photos : Sailing Energy/World Sailing

tags: Louis Giard Jeux Olympiques Tokyo 2020 Hempel World Cup Series

Articles similaires

Les français brillent de nouveau au Japon !

Epreuve dans la continuité du Ready Steady Go à Enoshima au Japon, les Hempel...

Les français brillent à Aarhus !

Epreuve majeure pour l’ensemble des supports olympiques qui avait lieu du 30 juillet au 12...

Et 1, et 2, et 3 français !

Comme il y a à peine plus d’un mois à Hyères dans le Var à...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer