3 questions à Justyna Sniady

30/09/2019

2ème à Gran Canaria et à Tenerife l’été dernier sur les 2 premières étapes en vagues du PWA World Tour, 2ème de nouveau à Sylt sur la Mercedes-Benz Sylt PWA World Cup qui se déroule actuellement en Allemagne, le polonaise Justyna Sniady est la waverideuse en forme du moment, elle qui est en tête du classement annuel dans la discipline ! Pour Windsurfjournal.com, elle revient sur ce début de saison pied au plancher, elle qui a, pour le moment, peu de chance de se rendre à Maui pour la grande finale…

 

Windsurfjournal.com : As-tu seulement imaginé qu’un jour tu pourrais être en tête du classement annuel en vagues chez les femmes sur le PWA World Tour ?
Justyna Sniady : Pour moi, tout cela ressemble encore un peu à un rêve. Je savais que j'étais capable de monter sur le podium cette année mais même dans mes rêves les plus fous, je n'avais jamais imaginé faire chaque finale des deux premières étapes du tour cette année.

 

WJ :  Comment gères-tu cette situation sans précédent après 2 décennies de domination des sœurs Moreno ? S'agit-il d'une pression supplémentaire ou d'une simple satisfaction ?
JS : Après avoir terminé 2ème de la simple élimination à Pozo, personne ne croyait vraiment que je pouvais refaire le même résultat, je pense. Quand j'ai réussi à défendre ma 2ème place dans la double élimination puis à terminer 2ème à Tenerife, j'ai commencé à me sentir de plus en plus en confiance. Bien sûr, il y a un surcroît de pression car il serait dommage de perdre une chance de remporter le titre au classement général après avoir bien navigué jusqu'ici. Cependant, je me sens beaucoup moins paralysé par la pression qu’auparavant après avoir fait mon 1er podium cette saison. Je sentais que je l'avais en moi depuis quelques années mais il se passait toujours quelque chose, un coup il n'y avait plus de vent, la fois d’après je me cassais le nez en plein ou encore je n’arrivais pas à faire ce qu’il fallait quand cela était nécessaire. Sachant à quel point j'avais amélioré ma navigation cette année, j'ai ressenti une pression énorme avant la saison pour finalement convertir ma navigation en de meilleurs résultats. Gérer la pression pour maintenir une bonne position est finalement beaucoup plus facile, surtout que j'ai l'impression de rêver. Et dans les rêves, tout est possible. La prochaine épreuve à Sylt est l'une des plus imprévisibles de toutes et il y a un paramètre chance très important. Quoi qu'il arrive après cela, je suis sûre que je serai déjà très satisfaite et super contente. Mais bien sûr je vais me battre dur pour essayer de garder la tête.


WJ : Comment abordes-tu les 2 dernières épreuves en Allemagne et à Maui ?
JS : Je les aborde avec un maximum de préparation, de confiance et d'excitation. J'espère vraiment que tous les épreuves seront validées et que les conditions seront bonnes. J'adore la compétition et perdre en fait partie, donc je n'en ai pas peur. J'ai assez d'expérience pour que ça ne me paralyse pas. Maintenant que j'ai aussi goûté à la victoire, je suis encore plus excitée pour les prochaines étapes PWA. Les femmes naviguent à un tel niveau que c'est vraiment un plaisir de les voir toutes et un privilège de pouvoir rivaliser avec ces incroyables pros de longue date. Sylt est un défi et l'un des endroits les plus difficiles sur les plans technique et physique. Tout peut arriver mais je me suis aussi entraînée pour tous les scénarios possibles et j'ai fait de mon mieux pour bien me préparer. J'ai eu la chance de naviguer à Hookipa plus tôt cette année lorsque j'ai participé au camp d'entraînement Maui Experience dirigé par Marcilio Browne et Levi Siver. Ce fût une expérience incroyable. Participer à l’Aloha Classic serait pour moi un rêve qui se réaliserait et une fin d'année incroyable pour une grande année sur le tour. Cependant, pour l'instant, c'est financièrement hors de portée pour moi. Je travaille à l'obtention de fonds supplémentaires et j'ai préparé divers forfaits de sponsoring pour les entreprises qui aimeraient m'appuyer dans la réalisation de mon rêve. Si quelqu'un est intéressé, il peut consulter mon site web !

 

Pour en savoir plus sur Justyna Sniady : www.sniads.com

 

Source : Justyna Sniady
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Justyna Sniady PWA World Tour Gran Canaria Tenerife Sylt

Articles similaires

Justyna Sniady chez Naish

Après avoir annoncé en tout début d’année la fin de sa...

Living the Dream

Au regard d’une discipline des vagues largement dominée par les sœurs Moreno...

Quand Justyna Sniady fait Boom !

Waverideuse polonaise désormais installée en Western Australia en Australie,...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer