Publicité:

3 questions à Iballa Moreno

24/10/2018

A 40 ans, Iballa Moreno domine la planète windsurf depuis 20 ans en compagnie de sa sœur Daida et vient de remporter le 10ème titre mondial PWA en vagues de sa carrière, le 5ème consécutif. Inoxydable, elle revient avec Windsurfjournal.com sur ce nouveau titre et cette passion toujours intacte après toutes ces années…


Windsurfjournal.com : 5ème titre mondial consécutif en vagues, le 10ème de ta carrière, ce sont des chiffres qui font tourner la tête, qu’est-ce que cela t’inspire ?
Iballa Moreno : Je suis heureuse d’être sur la plus haute marche du podium avec ma sœur Daida comme nous le faisons depuis 1999. C’est vraiment difficile d’en arriver là et c’est ce dont je suis le plus fière ! Et puis gagner, c’est toujours bon, cela montre tout le travail accompli derrière ce titre. Je suis motivée pour continuer au plus haut niveau et, si je le peux, je continuerai à faire de la compétition…

 

WJ : Comment as-tu trouvé la motivation à Sylt après le forfait de ta sœur Daida et le titre acquis avant même que l’épreuve ne commence ?
IM : Je suis arrivée très fatiguée et malade après l’épreuve de SUP surfing à New York (ndlr : qu’elle remporte !) et les précédentes compétitions le team national espagnol en SUP. Tout le monde sait que Sylt est un endroit difficile à naviguer et parfois, la chance est un facteur important. Etre là-bas en sachant que j’avais déjà gagné le titre était plus relaxant et, en même temps, je voulais bien naviguer, quel que soit le résultat final. Je suis contente de mon résultat malgré le froid et les conditions onshore même si j’ai conscience de ne pas avoir fait une bonne finale. Le fait que ma sœur ne puisse pas venir à Sylt m’a rendu triste car elle aurait pu terminer 2ème voire même remporter le titre si j’avais terminé au-delà de la 3ème place. Mais les blessures sont aussi le lot des athlètes. Heureusement qu’avec 4 épreuves, il y avait cette année une discard qui lui permet de terminer tout de même 3ème

 

WJ : Après toutes ces années passées sur le circuit mondial, qu’est-ce qui te motive encore à faire de la compétition ?
IM : Je suis motivée pour progresser. J’adore le challenge d’apprendre de nouvelles choses et d’améliorer ce que je sais faire déjà. J’ai aussi envie de progresser et d’être aussi à l’aise bâbord que tribord. Et puis il y a aussi le stand up paddle. Je passe beaucoup d’heures sur l’eau au final et je suis toujours motivée pour apprendre de nouvelles choses car c’est un sport amusant. La compétition n’est finalement qu’une toute petite part de tout le travail et l’amusement qu’il y a derrière ces sports.

 

Pour en savoir plus sur Iballa Moreno : www.morenotwins.com

 

Source : Iballa Moreno
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Iballa Moreno PWA World Tour Mercedes-Benz Sylt PWA Grand Slam

Articles similaires

Un grand pas vers le titre pour Offringa

Après une journée qui a eu du mal à débuter, le spot d’Hookipa...

Iballa Moreno et Jaeger Stone au finish

Au terme d’une très longue semaine d’attente, c’est finalement le tout...

Adieu 2018… et vivement 2019 !

Au terme d’une longue matinée marquée par un dernier espoir de courir en...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer