Publicité:

3 questions à Heidi Ulrich

12/01/2022

Après avoir découvert le windsurf sur le tard, la suissesse Heidi Ulrich s’est pourtant rapidement imposée comme l'une des femmes les plus rapides, elle qui survole ces 2 dernières années le Dunkerbeck Speed Challenge Virtual Global Tour. Avec Windsurfjournal.com, elle revient sur son parcours atypique et ses ambitions pour l’avenir dans sa discipline de prédilection.

 


Windsurfjournal.com : Pourrais-tu te présenter pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas encore ?
Heidi Ulrich : Je m'appelle Heidi, j'ai 36 ans et je vis à l'endroit le plus venté de Suisse, le lac d'Uri. J'ai commencé le windsurf très tard, en 2013, quand j'avais déjà 29 ans. 2 ans avant de m’y mettre, je ne savais même pas que ce sport existait ! Puis en 2014, j'ai fait mon premier Défi Wind avec une planche de 125 litres et sans straps (dans 25 à 45 nœuds de vent). Quand j'y repense maintenant, je me dis vraiment à quel point j'étais stupide. Et maintenant, le windsurf n'est plus seulement un sport, c'est un style de vie pour moi.

 


WJ : La vitesse est ta discipline préférée, alors pourquoi alors que beaucoup de femmes s'orientent vers le slalom, le freestyle et les vagues ?
HU : Oui, la vitesse est ma discipline principale mais je fais aussi beaucoup de slalom. Alors, pourquoi la vitesse ? Il y a eu ce besoin de vitesse, dès la première année... En 2013, je ne savais même pas naviguer les pieds dans les straps mais j'ai accompagné les frères Diethelm à Lüderitz en Namibie sur le canal de vitesse. Là-bas, dans la baie très venteux, j'ai appris à faire du windsurf avec les footstraps et je me suis accroché. Et puis j'ai vu comment les courageux compétiteurs s’engageaient sur le canal de vitesse, allant de plus en plus vite... Et j'ai su, je voulais être capable de faire ça aussi ! C'est fait. En 2015, j'étais à mon tour sur ce canal pour la 1ère fois et aussi la 1ère fois avec un gun de vitesse. Je n'ai pas été très, 39,5 nœuds en vitesse maxi. Mais j'ai appris beaucoup. Puis en 2019, j'ai raté le record du monde de Zara David de 0,3 nœuds sur 500 mètres (46,2 nœuds de moyenne), toujours à Lüderitz, et de 0,06 nœuds (avec 48,20 nœuds de moyenne sur 2 secondes). Je ne suis pas la femme la plus rapide du monde, c'est encore Lena Erdil. Donc en Namibie j'ai encore un compte à régler ! Toujours la même année, en 2019, j'ai réalisé le record du monde de vitesse sur le mile nautique avec 37,7 nœuds de moyenne, qui était détenu par Zara Davis depuis 12 ans. J'ai atteint un autre grand objectif l'année dernière... Je n'ai pas pu aller à Lüderitz, alors nous avons décidé de passer 2 mois dans le Sud de la France pour nous entraîner. Et nous avons eu tellement de belles journées avec des vents de 50 à 75 nœuds. Un jour, avec plus de 60 nœuds, j'ai atteint une vitesse de pointe de 46 nœuds, ce qui est la vitesse la plus rapide jamais mesurée pour une windsurfeuse en plan d’eau ouvert.

 


WJ : Tu as déjà un beau palmarès à ton actif, quels sont tes projets et tes ambitions pour l'avenir ?
HU : M'amuser avec mes amis sur l'eau. Et profiter du style de vie du windsurf à chaque seconde. C'est le plus important pour moi ! Mais j'ai aussi un compte à régler ! J'aimerai obtenir le record du monde de vitesse à Lüderitz sur le canal et aussi atteindre les 50 nœuds en vitesse maxi. En 2019, je l'ai raté de 0,8 nœuds et devenir ainsi la véliplanchiste la plus rapide de tous les temps sur 2 secondes.

 

Pour en savoir plus sur Heidi Ulrich : www.instagram.com/heidi_ulrich

 

Source : Heidi Ulrich
Photos : Magnus Wessel - Les fanas du windsurf

tags: Heidi Ulrich

Articles similaires

C'est fini pour le Dunkerbeck Speed Challenge Virtual Global Tour

Événement qui se déroulait tout au long de la saison en 3 périodes...

Ulrich, Goyard et Iachino aux avant-postes à La Palme

Epreuve comptant pour la coupe de France de vitesse et le World Speed Tour, le Prince of Speed...

Clap de fin sur le Grand Canaria Dunkerbeck GPS Speed Challenge

Fin mai en pleine crise sanitaire liée au COVID-19 et au tout début du...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer