Publicité:

3 questions à Gilles Bonno

11/04/2017

Alors que débutera le 14 avril prochain la 1ère étape du Championnat de France Funboard Slalom - Bret’s Funboard Tour AFF à Marignane dans les Bouches du Rhône, nous avons voulu en savoir un peu plus sur ce circuit français toujours aussi dynamique et dont le succès ne dément pas année après année. Au micro de Windsurfjournal.com, Gilles Bonno, président de l’AFF, revient sur un championnat qui reste un incroyable vivier de futurs champions, le fruit d’un travail de longue haleine.

 

Windsurfjournal.com : Le Bret's Funboard Tour AFF repart de plus belle cette année avec la 1ère étape qui aura lieu dans quelques jours à Marignane, à quoi faut-il s'attendre cette saison sur le circuit français ?
Gilles Bonno : L’édition 2016 du Championnat de France Funboard Slalom - Bret’s Funboard Tour AFF a rencontré un immense succès tant sur le plan sportif avec 4 étapes validées que sur le plan populaire. Pourquoi changer ce qui marche ? Rien de nouveau donc pour 2017, toujours 4 étapes, 2 dans le Sud, 2 dans le Nord. Nous croisons les doigts pour que cette édition soit à l’image de la précédente. Le challenge national Funboard Slalom Masters, le trophée Funboard Slalom Jeunes et le trophée Eiffage Energie Light Wind - Windfoil seront bien évidemment reconduits.

 

WJ : Cette 1ère étape va être visiblement celle de tous les records en terme de nombre d'inscrits, comment expliques-tu cet engouement et ce succès qui ne se dément pas année après année ?
GB : Effectivement, avec à ce jour 95 inscrits hommes (sur 96 maximum possible) et 24 inscrites, il y a bien longtemps que le championnat de France Funboard Slalom n’avait pas connu un tel engouement. Depuis 3 ans, Marignane a été le théâtre de superbes confrontations, ceci explique peut-être cela.  Par ailleurs, de nombreux jeunes participants au championnat du monde IFCA à Hyères viennent peaufiner leurs réglages sur cette étape marignanaise. La création du challenge national Funboard Slalom Masters l’année dernière semble également répondre à une demande. Et puis il y a sans aucun doute une réponse à toute la dynamique mise en place par l’équipe de bénévoles des clubs et de l’AFF.

 

WJ : En danger il y a quelques années, le circuit AFF reste finalement le meilleur vivier de champions français et anticipe même les tendances comme le Trophée Light Wind en foil lancé l'an dernier, que t'inspire tout ce chemin parcouru ?
GB : Oui, c’est vrai nous avons connu des moments difficiles. Marion Raïsi et Mathieu Bonno n’ont pas lâché et je crois que sans eux, l’AFF n’existerait plus. Quand Freddy Vallat m’a demandé d’intégrer l’équipe (il est vrai qu’étant en retraite, je peux y consacrer du temps), j’ai accepté sans hésitations. Et puis, il y a l’arrivée de notre partenaire Bret’s qui nous a reboostée. La reconstruction se fait d’année en année. En 2017, nous accueillons de nouveaux partenaires ce qui signifie que tout ce travail porte ses fruits. Le circuit AFF est reconnu de tous comme étant l’un des plus relevés au monde, rien d’étonnant donc à ce qu’il soit une pépinière de futures championnes et champions. Le trophée Light Wind - Windfoils est un gros plus. Mon prochain objectif pour l’AFF, c’est d’organiser le 1er championnat de France Windfoils en 2018.

 

Pour en savoir plus sur le Bret’s Funboard Tour AFF : www.aff.net

 

Source : Gilles Bonno
Photos : Eric Bellande/AFF

tags: Gilles Bonno Championnat de France Funboard Slalom Bret's Funboard Tour AFF

Articles similaires

comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer