Publicité:

3 questions à François Bodin

27/04/2021

Chef de produit Windsurf chez Décathlon/Tamahoo, c’est à François Bodin que l’on doit la naissance de l’étonnante Windsurf 100 dont nous vous parlions dernièrement dans nos colonnes (cf notre article du 21 avril 2021). Pour Windsurfjournal.com, l’intéressé revient sur la genèse de ce projet ainsi que sur son potentiel…

 


Windsurfjournal.com : Comment est né ce concept de planche et de gréement totalement symétrique et quel a été le cheminement en termes de développement jusqu'au produit final ?
François Bodin : Le concept est né d'une réunion de vision (exercice de projection de ce que nous souhaitons concrétiser à 10, 5 et 3 ans) réalisée fin 2017 avec 17 passionnés de différents pays et métiers de l'entreprise, âges, expériences mais la même et unique passion sportive et motivation : partager ce sport fabuleux au plus grand nombre. Nous connaissons toutes les problématiques de notre sport : prix/encombrement/complexité à comprendre et apprendre sans parler des premières fois où la peur de ne pas pouvoir revenir peut refroidir ! L'opportunité de créer une nouvelle dynamique, nouveau souffle chez Décathlon et autour de ce sport n'avait de sens pour nous que si nous pouvions solutionner ces soucis et en pensant "out of the box". Un dessin réalisé durant cette vision est à l'origine de ce produit ; un dessin fait de la main d'un designer devenu ami entre-temps qui m'a tout de suite projeté dans l'avenir : en dehors des codes du sport, inspirant, séduisant, permettant toutes les projections techniques possibles. Rendons-nous à l'évidence la moyenne d'âge sur les spots est plus proche de 40/45 ans que la vingtaine ! Pour autant les stages l'été sont toujours prisés mais malheureusement le taux d'abandonnisme passé la période de vacances est quasi total. J'avais donc à cœur de prendre les moyens d'écrire une nouvelle version de l'accessibilité au sport. Une version où la compacité est telle que ce n'est plus un problème, où l'ensemble rentre dans un coffre d’une Twingo et se monte en moins de 10 minutes sans outils, où la légèreté du gréement permet aux plus fragiles de se faire plaisir sans difficulté, où la réussite du premier aller-retour arrive en moins de 10 minutes en toute autonomie quel que soit l'âge, la force physique et le niveau de sensibilité au vent, au milieu aquatique. Faire un tel produit a demandé de faire abstraction de beaucoup de filtres que nous pouvions avoir personnellement car nous sommes tous pratiquants à différents niveaux. Mon passé de coureur tant en funboard qu'en olympisme mais aussi de moniteur et entraîneur fédéral n'a pas manqué de me rappeler combien il ne fallait surtout pas retomber dans les mêmes solutions techniques. L'équipe est assez restreinte à savoir, un ingénieur conception mécanique, des temps partagés de designer, d'ingénieur produit bagagerie, d'un responsable communication et moi-même. Nous avons intégré la totalité de la R&D en procédant par itération de prototypes tous aussi étranges les uns que les autres et en parallèle commencer la conception 3D. La force de l'entreprise est d'avoir en son sein et plus particulièrement à Hendaye un centre de conception regroupant de formidables compétences comme entre autres l'équipe de R&D "welding" qui prototype toutes les futures solutions gonflables hautes et basses pression : les éléments gonflables ont été imaginés, dessinés et ont pris vie par les doigts d'or de cette équipe en local. Nous avons tenu à nous ouvrir sur l'extérieur notamment l'UCPA pour leurs appétences pour les nouvelles pratiques, la quantité et la diversité des stagiaires qu'ils reçoivent, la qualité et l'évolution permanente de leur pédagogie et notamment leur capacité à remettre en question les préceptes établis dans le but de mettre le plus de personnes sur l'eau. Nous vivons des valeurs communes à notre entreprise comme la responsabilité, la vitalité notamment et cela compte. Nous avons de même sollicité le bureau d'études Incidences Sails à La Rochelle pour leur soumettre notre proto de voile tant il est différent par sa symétrie et sa construction. Grâce à ces échanges, nous l'avons validé ensemble et poussé son efficience à son paroxysme afin de garantir la meilleure remontée au vent possible. Ils gagnent des Vendée Globe et au-delà d'y avoir de très bons amis, leur expertise de l'écoulement laminaire n'est plus à démontrer ! C'est une équipe formidable qui y travaille et depuis longtemps !

 


WJ : Le concept casse les codes du windsurf dans sa version loisir, qu'est-ce qui a motivé cette démarche de proposer un pack windsurf si différent de ceux que l'on connaît déjà ?
FB : Casser les codes n'était pas l'objectif : supprimer toute contrainte jugée démotivante lors de mes observations et ne pas se mettre de limite dans sa concrétisation beaucoup plus !!!  Au-delà de la compacité, je tenais absolument à supprimer cette problématique du virement de bord ou empannage lors de la phase d'apprentissage ou d'une phase de pratique purement loisir "je veux me déplacer sur l'eau poussé par le vent" comme personnellement je fais du VTT juste pour le fun, partager autre chose à 2 roues librement et simplement entre amis et en famille dans une moyenne montagne ou je ne vais que rarement. C'est donc bien l'analyse des contraintes, des possibilités techniques au regard du cahier des charges qui nous a amené au gonflable, puis à mettre à rude épreuve le schéma naval traditionnel. Les rencontres font aussi beaucoup les choses et certains grands noms de la voile, de la planche, de la glisse et du nautisme m'ont partagé leurs analyses, leurs points de vue et cela a contribué à renforcer le besoin de proposer tout autre chose. Ce produit pourra peut-être faire peur aux windsurfers de niveaux confirmés et experts d'aujourd'hui mais je vais être clair, ce ne sont pas eux les visés ! L'objectif est de donner envie aux enfants, aux femmes et aux hommes des villes, des terres intérieures de s'évader en découvrant une pratique qu'ils n'auraient jamais eu l'idée de faire tant aujourd'hui cela est cher, encombrant et compliqué ! En revanche, j'invite tous les pratiquants de niveaux confirmés à experts à faire découvrir notre fabuleux sport à leurs cousins, enfants, petits-enfants avec notre produit : ils en récupèreront des sourires, des tranches de rigolades inoubliables et pourquoi pas de futurs windsurfers les pieds dans les straps au taquet complet quelques années plus tard ! Par ce produit, nous espérons fortement rendre notre sport super attractif afin de retrouver toute une nouvelle génération sur l'eau dès cet été et les 30 prochaines années ! Nous travaillons d'ores et déjà sur la V2, sur de nouveaux éléments pour améliorer encore son accessibilité : A suivre ! Le stock arrive début juin, le prix de vente de la planche est de 350 €, le petite voile 250 € et 300 € pour la grande !

 


WJ : La conception et la mise au point ont été faites en partenariat avec l'UCPA, est-ce justement la cible visée, les clubs, les écoles et les centres sportifs ?
FB : Comme toute nouveauté, nous ne savons pas réellement jusqu'où ira ce produit ni in fine, qui va majoritairement l'utiliser. Cette question persiste et n'oublions pas qu'il y a certes un marché Français mais également Africain, Américain, Asiatique. Chaque population va se l'approprier à sa manière, dans la limite des possibilités locales tout comme des cadres de jeu fixés par les gouvernements et les fédérations si elles existent et peuvent promouvoir le sport. En France, nous savons que les points de locations plage, les clubs, les associations vont vouloir la proposer pour booster la pratique. Nous avons donc co-conçu ce produit avec l'équipe UCPA Nautisme au sens large pour les satisfaire en termes de robustesse sans délaisser l'attractivité visuelle, forte attente du client particulier qui reste notre priorité chez Décathlon. 

 

Pour en savoir plus sur Décathlon/Tamahoo : www.decathlon.fr/sport/c0-tous-les-sports/c1-windsurf/_/N-xurwr7

 

Source : François Bodin - Décathlon/Tamahoo
Photos : Décathlon/Tamahoo



Apportez votre contribution à Windsurfjournal.com en cliquant ici

A l'instar des annonceurs qui permettent à Windsurfjournal.com d'exister depuis 15 ans, vous, fidèles lecteurs, pouvez vous aussi nous apporter votre support et votre contribution financière (au niveau de votre choix à partir de 2 €, le prix d’un café !)  et nous aider ainsi à continuer à faire "tout simplement" notre travail et vous faire vivre quotidiennement l'actualité du windsurf.
D’avance merci !

PayPal - Vous pouvez également apporter votre contribution par PayPal à The Aloha Company Eurl, société éditrice des sites Windsurfjournal.com, SUPjournal.com et Wingsurferjournal.com

 
tags: François Bodin Décathlon Tamahoo Windsurf 100

Articles similaires

comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer