3 questions à Delphine Cousin

08/06/2022

Chahutée par Justine Lemeteyer, Delphine Cousin s’impose sur le Défi Wind avec une 88ème place au scratch en prime. Concentrée désormais sur le support olympique iQFOil, la française prouve qu’elle est toujours présente sur les grands événements. Et au micro de Windsurfjournal.com, elle revient sur cette belle épreuve à Gruissan.

 


Windsurfjournal.com : Malgré la pression de Justine Lemeteyer, tu remportes finalement ce Défi Wind, que t'inspire cette victoire avec en prime une très belle 66ème place lors de course n°4 ?
Delphine Cousin : Justine a fait une superbe 2ème journée où elle remporte les 2 courses du jour ! On s’est beaucoup battu sur les manches et je finis à chaque fois très proche d’elle. Il n’y avait du coup pas beaucoup d’écarts de points entre nous. C’est justement la 1ère course du 3ème jour (ma place de 66ème) qui m’a refait prendre la tête du classement car j’ai marqué pas mal de points avec pas mal d’hommes qui étaient entre nous ! Je suis vraiment très contente de cette victoire sur le Défi Wind car pour moi les plus belles victoires sont celles où il y a eu le plus de bataille et où tout était à faire jusqu’à la dernière course. On peut dire qu’avec Marion Mortefon et Justine Lemeteyer, ça a vraiment été disputé puisque nous avons quasiment toujours fais les courses ensemble et aucune de nous n’a rien lâché jusqu’au bout ! 

 


WJ : Après ces derniers mois passés en iQFOil, cela devait faire du bien de refaire un peu de longue distance ?
DC : Ç'a été un gros changement, c’est sûr ! Je me rends réellement compte que le slalom et le foil sont des disciplines très différentes et l’effort physique n’est absolument pas le même. Je confirme aujourd’hui que le slalom est bien plus dur physiquement sur des bords de longues distances comme le Défi. En foil, on a une grosse fatigue mentale, car la pratique demande beaucoup de concentration. Je me suis retrouvée avec des courbatures que je n’avais pas eues depuis longtemps, à faire des courses de 40 km ! Heureusement mon matériel S2Maui et FMX Racing est vraiment facile et confortable donc j’ai pu être performante sur ce type de format. Ça glissait tout seul ! 

 


WJ : Après 2 ans sans Défi Wind, comment as-tu vécu cette édition, d'un point de vue sportif, mais aussi personnel et festif ?
DC : C’est en étant sur l’évènement que je me suis rendue compte à quel point ça m’avait manqué ! On a retrouvé tout le monde, que ce soit les amateurs, mais aussi les pros car, avec le peu de compétitions que nous avons eu ces derniers temps, nous ne nous sommes pas beaucoup croisés finalement ! Cette édition a vraiment été magique puisque nous avons pu courir 5 manches dans de belles conditions, mais aussi profiter de la dernière soirée du samedi soir avec tout le monde ! Personnellement, ça m’a fait beaucoup de bien au moral, juste être là pour célébrer le windsurf comme on l’aime ! 

 

Pour en savoir plus sur Delphine Cousin : www.facebook.com/delphinecousinfra775

 

Source : Delphine Cousin
Photos: Jean-Marc Cornu/Defiwind.com - Jean Souville/Defiwind.com

tags: Delphine Cousin Défi Wind

Articles similaires

Une 20ème édition pour l'éternité

Après 200 km parcourus sur l’eau en 3 jours, les concurrents du Défi Wind...

Les foils allaient trop vite

Dans une Tramontane plus capricieuse que les jours précédents, 2 nouvelles courses...

3 questions à Delphine Cousin

Quadruple championne du monde PWA en slalom et avec un très beau palmarès à...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer