Publicité:

3 questions à Delphine Cousin

26/11/2019

Malgré une blessure au pied survenue en septembre dernier et qui l’a handicapée une bonne partie de l’automne, la français Delphine Cousin monte, pour la 4ème fois de sa carrière, sur la plus haute marche du podium PWA en slalom à l’issue de la Bureau Vallée Dream Cup en Nouvelle-Calédonie. Après cette épreuve durant laquelle elle s’est faite peur, elle revient avec Windsurfjournal.com sur ce nouveau sacre…

 

Windsurfjournal.com : Comme chez les hommes, ça a été une saison très serrée durant laquelle tout s'est joué le dernier jour, qu'est-ce cela t'inspire ?
Delphine Cousin : Le fait que tout se joue sur la dernière manche, c’est sûr que pour le public c’est beaucoup plus palpitant ! Pour nous, coureurs, c’est beaucoup plus stressant ! Mais cela permet de nous pousser à bout mentalement et repousser toujours nos limites. Il y a eu de la tension jusqu’à la dernière manche mais quand cela s’est terminé, ça a été un grand soulagement ! Cela montre aussi que le niveau se resserre et c’est là que ça devient de plus en plus intéressant ! Nous allons toutes devoir continuer à nous entrainer dure car on veut toutes la 1ère place !

 

WJ : Que s'est-il passé le jeudi sur cette épreuve en Nouvelle-Calédonie lorsque tu es totalement passée à côté de ta journée, te mettant même en danger pour le titre ?
DC : Je pense que je me suis mis la pression et mentalement avec mon pied je n’étais pas au top. Je n’ai pas pris de bons départs et quand je me suis retrouvée dans le paquet à la 1ère bouée, je n’ai pas vraiment osé attaquer en fait. J’étais beaucoup sur la défensive et à ne pas vouloir faire d’erreurs comme des départs prématurés par exemple et donc je me suis mise en danger sur d’autres paramètres de la course… Pendant ce temps, Marion Mortefon enchainait les manches parfaites et les chances de titre s’envolaient… Heureusement, j’ai réussi à me remobiliser sur les 2 dernières journées, je me suis dit que je devais oublier tout le début de compétition et repartir à zéro. J’ai finalement réussi à prendre des bons départs et revenir à mon meilleur niveau et je suis vraiment contente de ça car ça faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvée dans une telle situation. 

 

WJ : C'est déjà ton 4ème titre mondial en slalom, a-t-il une saveur particulière ?
DC : C’est sûr que le fait d’avoir dû batailler jusqu’à la dernière manche, cela permet de savourer d’avantage la victoire ! Nous avons eu la chance d’avoir une belle épreuve pour cette finale en Nouvelle-Calédonie avec des conditions de vent top et un total de 11 manches courues ! On ne pouvait pas rêver mieux alors un grand merci à Stéphane et toute son équipe de la Bureau Vallée Dream Cup de nous avoir offert cette superbe finale ! 

 

Pour en savoir plus sur Delphine Cousin : www.delphinecousin.com

 

Source : Delphine Cousin
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Delphine Cousin PWA World Tour Bureau Vallée Dream Cup Nouméa

Articles similaires

Marin de l'Année 2019

Le rendez-vous est immuable année après année et c’est donc le 7...

Le sourire de Delphine et les larmes de Pierre

Comme le scénario se déroule désormais à chaque fois ou presque en...

Delphine Cousin et Pierre Mortefon champions du monde !!!

Au terme d’une ultime journée de compétition d’une rare...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer