3 questions à Delphine Cousin

18/06/2019

Victorieuse de la Marignane PWA World Cup et des 2 dernières épreuves asiatiques au Japon puis en Corée du Sud du PWA World Tour et 1ère sur le Défi Wind à Gruissan il y a 2 semaines, avec une belle 79ème place au scratch en prime, la française Delphine Cousin s’affirme comme la patronne du windsurf féminin au fil des saisons. Pour Windsurfjournal.com, elle revient sur ce début de saison tout simplement tonitruant !

 

Windsurfjournal.com : 1ère du Défi Wind, victorieuse des 2 étapes de la campagne asiatique du PWA World Tour, en tête au classement annuel provisoire en slalom comme en foil à mi-saison, difficile de faire mieux en terme d'entrée en matière cette saison ?
Delphine Cousin : Oui c’est vrai que je n’aurais pas pu rêver d’un meilleur début de saison ! Si en slalom j’avais clairement l’objectif de gagner les épreuves pour remporter un nouveau titre cette année, pour le foil en revanche, c’était un peu plus flou ! J’avais déjà pu régater avec les sœurs Alabau et Marion Mortefon sur l’épreuve de l’Azores Windfoil Challenge en novembre dernier et on savait que le niveau était serré. Nous avons toutes progressé cet hiver et c’était encore plus serré entre nous 4 ! Lorsque j’ai gagné la toute 1ère manche au Japon, je me suis dit qu’il y avait moyen d’aller chercher la meilleure place dans la discipline alors j’ai essayé de naviguer le mieux possible et j’ai finalement réussi à m’imposer sur les 2 épreuves après de belles bagarres. Le plus difficile finalement ça a été les journées en Corée où nous changions de support dans la même journée, ce n’est pas forcément évident. Mais finalement, je m’en sors très bien même si j’ai fait des erreurs sur le slalom qui auraient pu me coûter la 1ère place notamment un dernier jibe raté sur une finale où Marion me fait l’intérieur ou encore un mauvais départ sur la dernière course de l’épreuve. 

 

WJ : Une victoire sur le Défi Wind a-t-elle autant de saveur que monter de sur la 1ère marche d'une épreuve PWA ? Qu'est-ce qui diffère ?
DC : Le Défi Wind est vraiment une épreuve spéciale et aujourd’hui il n’y a pas vraiment de filles qui s’entrainent uniquement pour cette épreuve. Pour moi, l’objectif c’est vraiment la coupe du monde même si je vais forcément donner le meilleur pour essayer de gagner le Défi. Ce qui diffèrent, ce sont les bords très longs sur lesquels il faut avoir une bonne vitesse moyenne mais aussi les départs qui sont une part importante dans la réussite de la course. Il y a aussi le fait que ce ne sont pas des bords bien abattus en fonction de l’orientation du vent, donc on n’est pas toujours dans une configuration de glisse pure mais il faut régler son matos pour avoir du replacement, il y a de la tactique propre à cette course. La particularité pour les femmes, c’est qu’on est un peu noyé dans la masse de garçons et qu’il est difficile de repérer les autres concurrentes. Cette année, j’ai réussi à faire une honorable 79ème place dans des conditions qui ne nous sont pas favorables puisque ce sont des conditions faciles dans lesquels de nombreux amateurs savent aller vite, donc je suis contente de mon classement et je pense pouvoir faire mieux les prochaines années ! 

 

WJ : Après un break estival, la saison reprendra en septembre, comment abordes-tu cette 2ème et dernière partie de la saison sachant que tu seras logiquement la femme à battre ?
DC : La saison est un peu coupée en 2 cette année donc il va y avoir une grosse phase d’entrainement cet été pour rester au top du niveau. On était à 2 doigts d’aller à Fuerteventura cet été mais finalement ça n’a pas pu se faire, c’est vraiment dommage mais c’est comme ça ! Dans tous les cas, je vais aborder chaque épreuve manche après manche et donner le meilleur pour décrocher un nouveau titre mondial ! 

 

Pour en savoir plus sur Delphine Cousin : www.delphinecousin.com

 

Source : Delphine Cousin
Photos : Jean Souville/Defiwind.com - JM Cornu/Defiwind.com - Carter/Pwaworldtour.com

tags: Delphine Cousin PWA World Tour Défi Wind Gruissan

Articles similaires

Défi Wind 2019, la vidéo officielle

Avec 1200 concurrents au rendez-vous, 2 manches validées dès le 1er jour de course...

Rendez-vous en 2020 !

Comme annoncé, la Tramontane a brillé de nouveau par son absence samedi pour la...

Une belle et grande fête du windsurf

Après les 2 belles manches de la veille, les 1200 concurrents du Défi Wind...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer