3 questions à Charline Picon

03/12/2020

En remportant dernièrement les RS:X European Championships à Vilamoura au Portugal, la française Charline Picon prouve qu’elle est toujours la patronne dans la discipline olympique et l’une des favorites pour la médaille d’or lors des Jeux de Tokyo l’été prochain, et ce malgré une saison 2020 pour le moins particulière. Elle répond aux questions de Windsurfjournal.com après le 4ème titre européen de sa riche carrière…

 


Windsurfjournal.com : Malgré une saison 2020 compliquée, tu restes dans une bonne dynamique avec ton titre de vice-championne du monde en février et ce titre européen 10 mois plus tard, comme l'expliques-tu ?
Charline Picon : Je reste dans une bonne dynamique car je pense que j’ai su bien gérer la période compliquée. Pendant le 1er confinement, j’ai gardé ma forme et j’ai même su renforcer le physique. Avec la reprise de navigation en début d’été, il n’y a pas eu de problèmes, les sensations étaient bonnes. A partir de là, il a fallu être inventive pour garder la motivation car il n’y avait pas de vision sur le calendrier. L’objectif était de prendre du plaisir et de rester motivée tous les jours en appréciant la construction du projet plus que d’être focalisée sur les résultats. Du coup, chaque fois que j’allais sur l’eau, j’avais des objectifs précis comme de naviguer par exemple avec des garçons qui ont joué le jeu. Par la suite, nous avons rapproché le groupe de Thomas Goyard et ses 2 partenaires avec les miens. On a su créer une bonne dynamique et depuis octobre, 3 nouveaux jeunes sont venus vers moi pour m’aider dans ma préparation. Il s’agit de Yun Pouliquen, de Mathurin Jolivet et de Fabien Pianazza. C’est super et ça me met une bonne énergie autour de moi. Cette situation me motive et eux sont motivés pour me challenger à l’entraînement donc c’est parfait !

 


WJ : Lors de cette épreuve Julien Bontemps officiait en tant qu'entraîneur à tes côtés, quels sont ses apports et quelles différences vois-tu avec Cédric Leroy ?
CP : Julien Bontemps est arrivé cet été dans le projet suite au changement de mission de Cédric Leroy, mon entraîneur, qui va passer Directeur Technique National au niveau de la Fédération Française de Voile, et qui a moins de temps pour être présent au quotidien dans le projet, même s’il est là et que je peux l’appeler n’importe quand… Ce changement se fait de manière intelligente dans le sens où ce n’est pas un véritable changement mais un plus. Cédric continue de nous accompagner jusqu’aux Jeux et cela permet à Julien de découvrir ce métier d’entraîneur et d’apprécier tous les paramètres. Car si on les connait en tant qu’athlète, ce n’est pas pareil lorsque l’on passe de l’autre côté. Ainsi, Julien Bontemps, c’est un super œil extérieur. Sur le côté technique comme régate, tous les 2 sont complémentaires. Cela amène un œil neuf sur le projet et ça c’est important.

 


WJ : Les Jeux Olympiques de Tokyo sont encore loin et avec toujours beaucoup d'incertitudes en raison de la crise sanitaire, comment rester concentrée sur ton objectif d'ici là ?
CP : Les Jeux de Tokyo sont encore loin. Les incertitudes en tant qu’athlète, nous n’en avons pas au quotidien. Par la mise en place de ce projet et par ce qu’il m’apporte au quotidien, ça me permet aussi d’évoluer en tant que personne, en tant qu’athlète. C’est encore plus "challengeant" qu’avant de pouvoir s’adapter à tout ce qu’il se passe. Le fait d’apprécier la construction du projet au quotidien, je me dis que ça aura été positif, quoi qu’il se passe au bout. C’est comme cela que j’avance en marge aussi de mon projet professionnel et le fait d’avoir un cabinet de kiné avec mon conjoint. Cela m’occupe au quotidien, d’aller voir le chantier et comment les choses avancent dans le bon sens. Je n’ai pas le temps de m’ennuyer et cela me fait avancer sereinement vers Tokyo !

 

Pour en savoir plus sur Charline Picon : www.facebook.com/Charline-Picon-FRA4-athl%C3%A8te-129730453749421

 

Source : Charline Picon
Photos : Joao Costa Ferreira - Osga_photo



Apportez votre contribution à Windsurfjournal.com en cliquant ici

A l'instar des annonceurs qui permettent à Windsurfjournal.com d'exister depuis 15 ans, vous, fidèles lecteurs, pouvez vous aussi nous apporter votre support et votre contribution financière (au niveau de votre choix à partir de 2 €, le prix d’un café !)  et nous aider ainsi à continuer à faire "tout simplement" notre travail et vous faire vivre quotidiennement l'actualité du windsurf.
D’avance merci !

PayPal - Vous pouvez également apporter votre contribution par PayPal à The Aloha Company Eurl, société éditrice des sites Windsurfjournal.com, SUPjournal.com et Wingsurferjournal.com

 
tags: Charline Picon RS:X European Championships

Articles similaires

3 questions à Charline Picon

En bagarre avec la néerlandaise Lilian de Geus afin de remporter la médaille...

Prochain arrêt : Tokyo

Dans des conditions plus calmes que les jours précédents, les néerlandais...

Charline Picon, une femme en or

Après ses titres européens en 2013, 2014, 2016 et 2020, la française...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer