3 questions à Cédric Leroy

04/08/2021

Nommé directeur de la haute performance au sein de la Fédération Française de Voile l’automne dernier, Cédric Leroy est d’abord l’entraîneur historique de Charline Picon, celui avec qui elle a remporté l’or à Rio en 2016. En retrait mais toujours impliqué dans le projet olympique de la rochelaise, il revient avec Windsurfjournal.com sur cette épreuve à Enoshima au Japon.

 


Windsurfjournal.com : Quels bénéfices as-tu vu dans l'arrivée de Julien Bontemps dans l'équipe à partir de mai 2020 ?
Cédric Leroy : Le Directeur Technique National (DTN) en place à l’époque devait partir en janvier 2021 et j’ai dû, dès novembre 2020, prendre en charge cette fonction à sa demande et celle du président. Je n’aurai jamais pu cumuler les 2 fonctions d’entraîneur à plein temps et DTN. Dans cette optique, Julien Bontemps nous semblait être le meilleur choix et, pour que cela fonctionne bien, nous devions faire une période de tuilage de mai à novembre sachant que je m’étais engagé à être à leurs côtés sur les championnats d’Europe, les Mondiaux ainsi que les JO. Julien a amené de la fraicheur et de la nouveauté sans bousculer le projet et la technique…Il a amené son expérience de médaillé olympique, exprimé ses opinions, sa vision, tout cela n’a fait que renforcer le projet de Charline ce qui fût important pendant cette période de Covid




WJ : Comment résumerais-tu cette semaine à Enoshima en quelques ?
CL : Semée d’embuches avec 2 ailerons cassés, une latte cassée également, la dérive des JO de Rio que ne voulait pas le jaugeur car trop légère, une branche d’arbre devant Charline sur le départ de la course 4 qui lui a fait perdre son départ, des algues dans l’aileron sur une course où Charline était en tête… Mais une Charline solide et survivante chaque soir pour être en capacité de remporter l’or à la fin !




WJ : Tu connais Charline Picon depuis longtemps et tu l'as accompagnée sur 2 olympiades au total, que retiens-tu de la sportive et grande championne mais aussi de la femme qu'elle est aujourd'hui ?
CL : Charline, c’est un gros talent de glisse dès son plus jeune âge, une femme qui s’est construite et renforcée durant la préparation olympique de Rio et maintenant c’est une maman, patronne de son projet qui a aussi beaucoup gagné en maturité.

 

Pour en savoir plus sur l’Equipe de France de Voile : tokyo.ffvoile.fr

 

Source : Cédric Leroy
Photos : Sailing Energy/World Sailing - Pierre Bouras/FFVoile

tags: Cédric Leroy Charline Picon Jeux Olympiques Tokyo 2020

Articles similaires

3 questions à Cédric Leroy

Coach depuis de nombreuses de Charline Picon, Cédric Leroy est incontestablement...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer