3 questions à Arnaud Daniel

15/01/2016

Du 26 janvier au 1er février prochains, la petite île de Saint-Barthélemy dans les Antilles françaises accueillera la 5ème édition de la Saint-Barth Fun Cup, une compétition qui a su se faire sa place au fil des saisons et attirer toujours plus de monde et souvent du beau… Avec Arnaud Daniel, organisateur de l’épreuve avec Antoine Questel, présentation de cette nouvelle édition !

 

Windsurfjournal.com : La Saint-Barth Fun Cup fête cette année sa 5ème édition, comment cette épreuve a-t-elle évolué selon toi au fil des années ?
Arnaud Daniel : La Saint-Barth Fun Cup fête déjà son 5ème anniversaire, l’épreuve se peaufine chaque année par des améliorations visibles en termes d’organisation sur mer comme à terre, de festivités, d’accueil des amateurs et professionnels de la discipline. Nous sommes passés Antoine Questel et moi, néophytes dans l’évènementiel  en 2011, à quelque chose de plus carré dans tous les domaines. C’est avec l’expérience des années que nous essayons d’améliorer chaque point. Rappelons qu’Antoine est professionnel de windsurf depuis 10 ans et moi masseur-kinésithérapeute, passionné de windsurf. L’organisation d’un événement de cette dimension est pour nous totalement hors de nos compétences professionnelles. Nous avons appris par tâtonnement tous les rudiments de cet exercice. C’est un véritable travail qui demande des centaines d’heures chaque année pour simplement faire plaisir aux coureurs amateurs et pros et se faire plaisir à partager notre passion qu’est le windsurf.

 

WJ : Dès le début, l'épreuve a accueilli un beau plateau international ainsi que les slalomers des Caraïbes, comment expliques-tu un tel engouement après 5 ans d'existence et toujours autant de succès ?
AD : Nous avons volontairement placé la Saint-Barth Fun Cup comme la 1ère course Pro-Am du début d’année. Le mois de janvier est propice à rêver des tropiques lorsque l’hiver est installé en Europe. Alors venir se confronter aux meilleurs de la discipline sur de l’eau turquoise à 27°, c’est forcément très alléchant. La destination Saint-Barth est un attrait essentiel de l’événement, à 8 heures de la métropole   avec un alizé bien installé entre décembre et mars, nous avons jusqu’ à présent 100% de réussite sur 4 ans, pourvu que cela continue. Les pros sont en période de break à cette époque et nous pouvons donc compter sur un gros contingent. Antoine Questel est l’ambassadeur idéal de Saint-Barth sur le tour mondial, il fédère beaucoup de riders dont sa première fan, Delphine Cousin, et tout son cercle d’ amis fidèles et néanmoins concurrents, Pierre Mortefon, Alexandre Cousin, Pascal Toselli, les voisins Tristan Algret, Antoine Martin, Camille Juban , Taty Frans, Sarah-Quita Offringa, Julien Quentel  et j’en oublie. Les légendes de notre sport  ont répondu présents dès le début, Antoine Albeau la 1ère année puis Björn Dunkerbeck depuis resté fidèle à l’événement puisqu’il sera présent pour cette 5ème édition. Les amateurs ont l’expérience unique de pouvoir naviguer et côtoyer tous ces tops riders, cela reste exceptionnel et c’est ce qui fait de la Saint-Barth Fun Cup, une expérience inoubliable.

 

WJ : A quoi faut-il s'attendre pour cette édition 2016 qui débutera dans un peu moins de 15 jours ?
AD : Pour cette édition 2016, nous avons l’énorme satisfaction que plus de 50% des concurrents ont moins de 30 ans. Cela prouve que la relève de notre sport est bien là. Il serait bon que les acteurs de ce sport comprennent combien il est essentiel que ce genre de promotionnelles existe. Faire côtoyer les amateurs et les pros est le garant de la pérennité du windsurf, dans toutes les disciplines. Il faut faire rêver les jeunes, les faire se confronter aux meilleurs pour pousser tout le monde vers le haut, partager sa passion et échanger, Notre sport est dans l’air du temps, nous avons juste besoin de vent, il peut consommateur de gaz à effet de serre et in véhicule une image saine et fun. Les médias et sponsors nationaux devraient le comprendre un peu plus et se focaliser un tout petit peu plus sur ce genre de sport. Nos partenaires locaux et régionaux, les dirigeants de notre île l’ont bien compris et nous suivent depuis le début, nous les remercions mille fois. Sans eux  rien ne serait possible. La Saint-Barth Fun Cup 2016 respectera sa charte : Sea, Sun ,Fun, Day and Saturday Night Fun cup. Dans moins de 15 jours, que la fête commence pour le plaisir de tous !!!

 

Pour en savoir plus sur la Saint-Barth Fun Cup : www.saintbarthfuncup.com

 

Source : Arnaud Daniel
Photos : Saint-Barth Fun Cup - Alain Photographie 971

tags: 3 questions à Arnaud Daniel Saint-Barth Fun Cup

Articles similaires

3 questions à Antoine Albeau

Alors que les slalomers entreront en lice demain mercredi sur le Fuerteventura PWA Grand Slam...

3 questions à Pierre Mortefon

Vainqueur de sa 3ème épreuve PWA en moins de 12 mois et désormais en...

3 questions à Cyril Moussilmani

2ème de l’Ulsan PWA World Cup qui vient de s’achever, le marseillais Cyril...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer