3 questions à Antoine Albeau

09/05/2023

8ème de l’épreuve en foil du Prince of Speed - ISWC, Antoine Albeau s’impose en revanche avec l’art et la manière en aileron avec le meilleur chrono de la semaine (45,08 nœuds) et, du même coup, une 26ème couronne mondiale. Au micro de Windsurfjournal.com, il revient sur cette épreuve et ce titre, presque, inespéré !

 


Windsurfjournal.com : Meilleure performance de la semaine sur le Prince of Speed - ISWC, vainqueur de 2 des 4 courses en aileron, la vitesse et Antoine Albeau, ça reste décidément une grande histoire d'amour...?
Antoine Albeau : En fait ce n’est pas seulement la vitesse, c’est le windsurf en général qui est une grande histoire d’amour avec Antoine Albeau ! Dans la 1ère course sur le Prince of Speed, ça a été un peu délicat avec des conditions molles et irrégulières pour finir en 7.4 m² et planche de slalom quand j’étais en 6.6 avec une petite planche de slalom. Je n’ai réussi qu’à faire un run à 37 nœuds, le 2ème à 33 avec une moyenne pas top. Ensuite sur les 3 courses du dernier jour, j’ai failli remporté les 3 courses, Pierre Mortefon passe je crois limite lors de son dernier run. Mais faire 2 courses de 1er et une de 2ème, ce n’est quand même pas mal !

 


WJ : Comment résumerais-tu cette longue semaine à La Palme et comment l'as-tu vécu de l'intérieur ?
AA : De l’intérieur, c’était quand même assez relax car nous avons 3 jours de course sur les 10 possibles. Les jours où il n’y avait pas de vent suffisant, nous nous sommes quand même entraîné en foil avec Amado Vrieswijk et Matteo Iachino. Pour ce qui est de mes performances en foil, j’avais le sentiment de stagner, toujours à 34 nœuds… J’avais le même matériel que l’année dernière et même qu’il y a 2 ans quasiment. Je le savais, je n’avais pas de petites ailes de foil pour la vitesse. Nous avions pas mal de choses à tester pour le Zephir Project mais il s’est avéré que nous n’avons pas pu les mettre à l’eau pour cet événement-là. En aileron, je ne savais pas trop. C’est pareil, j’ai pris les mêmes planches que j’ai l’habitude d’utiliser, des ailerons identiques, juste les voiles étaient différentes et il s’est avéré que j’étais super performant en vitesse et que j’étais toujours là. Et moi ça me fait super plaisir !

 


WJ : Tu empoches un 26ème titre mondial par la même occasion. Ce titre a-t-il une saveur particulière alors que tu as annoncé ta retraite du circuit PWA il y a quelques mois ?
AA : Oui, j’ai bien dit que je prenais ma retraite du PWA World Tour mais certainement pas que j’allais arrêter le windsurf ! Les épreuves qui sont relativement faciles pour moi à faire en fonction de mon emploi du temps, le Zephir Project en cours aussi, ce sont des événements liés à la vitesse et qui sont primordiaux pour moi. Empocher un 26ème titre, pour être honnête, je ne l’espérais pas trop mais j’y pensais quand même. Si tu m’avais demandé il y a quelques années si j’allais remporter un nouveau titre mondial, j’aurai répondu qu’il y a peu de chance… Mais pendant cette épreuve à La Palme, il s’est avéré que ça marchait fort ! C’est top, ça montre que je suis encore dans le jeu et c’est vraiment bien.

 

Pour en savoir plus sur Antoine Albeau : www.instagram.com/antoinealbeau

 

Source : Antoine Albeau
Photo : Aurélien Toulan

tags: Antoine Albeau Prince of Speed - ISWC

Articles similaires

Pierre Mortefon s’impose à La Couarde-sur-Mer

Les Antoine Albeau Series à La Couarde-sur-Mer du 7 au 9 juin dernier se sont...

Antoine Albeau et Pierre Schmitz en repérage

C’est du 7 au 9 juin prochain sur l’île de Ré qu’aura lieu la...

Antoine Albeau, l'interview par Wind Lounge

Il y a 1 an presque jour pour jour (cf notre article du 8 mars 2023), Antoine Albeau se...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer