3 questions à Antoine Albeau

11/02/2022

6ème "seulement" du Lanzarote Foil Challenge auquel il participait dimanche dernier, c’est pourtant avec un large sourire et heureux de son épreuve qu’Antoine Albeau est rentré des Canaries après avoir participé à une compétition pour le moins inédite, à savoir faire le tour de l’île de Lanzarote en foil. Pour Windsurfjournal.com, il revient sur cette expérience pour laquelle il espère bien remettre le couvert l’an prochain !
 


Windsurfjournal.com : C'était ta 1ère participation à ce Lanzarote Foil Challenge, à quoi t'attendais-tu exactement ?
Antoine Albeau : L’organisation était bonne, une épreuve comme celle-là est exceptionnelle, car il faut voir la côte de Lanzarote qui est, pour 95%, impossible à accoster. Pas moyen également de se faire débarquer en cas de casse.

 


WJ : Comment décrirais-tu cette longue journée sur l'eau et comme s'est-elle passée pour toi globalement ?
AA : C’était une longue distance incroyable, la plus longue que j’ai pu faire et en plus en course, donc tu ne peux pas lâcher pour te reposer, on a posé le pied à terre 2 fois, dans le canal de la Graciosa à la fin de la 3ème étape et sur le spot de Las Cucharas. Les conditions de vent n’étaient vraiment pas faciles car, sur la côte Nord de Lanzarote par endroit, le vent est vraiment très irrégulier avec des trous d’air et des rafales folles. Pour ma part, je n’ai pas pu vraiment batailler comme je l’aurai souhaité, j’ai fait une erreur avec le matériel que j’ai choisi et il n’y a que moi que je peux blâmer. C’est une épreuve top que je referai, car tu pousses vraiment tes limites et faire 200 km en une journée, ce n’est pas donné à tout le monde. Nous avons quand même fait 5 heures de près, on pouvait penser que la descente sous le vent de l’île serait cool, mais nous nous sommes retrouvés dans une mer hachée et des moments où le vent était super léger. J’ai posté mes traces sur Instagram et tu peux voir la longueur des bords que nous avons fait et là je peux te dire que les jambes ont bien travaillé ! Je voulais remercier Esteban, l’organisateur de cet événement, et son équipe d’avoir monté une épreuve comme celle-là, car c’est vraiment partir à l’aventure, et tout peut arriver que ce soit pour eux comme pour nous.

 


WJ : Ce format de course est assez inédit, penses-tu qu'il ait de l'avenir ailleurs, autour d'autres îles ?
AA : Bien sûr que ça pourrait se faire ailleurs, mais le problème ce sont les conditions de vent. Dans les Canaries, c’est parfait, car quand les alizés sont annoncés, c'est pour la journée normalement. Ils restent de même intensité donc il faut trouver un endroit comme celui-là. C’est clair qu’avec le foil on peut évoluer dans des zones inédites et parcourir des distances incroyables.

 

Pour en savoir plus sur Antoine Albeau : www.instagram.com/antoinealbeau

 

Source : Antoine Albeau
Photos : Sailing Energy

tags: Antoine Albeau Lanzarote Foil Challenge

Articles similaires

3 questions à Antoine Albeau

À bientôt 50 ans, Antoine Albeau demeure inoxydable et prend la 2ème place...

Nicolas Goyard survole la journée

Dans des conditions ventées, Nicolas Goyard fait parler sa science de la vitesse en foil...

Un sprint de 100 mètres, long de 30 minutes !

Dans des conditions épiques pour cette 1ère journée du Défi Wind...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer