3 questions à Antoine Albeau

07/09/2017

En tête avant les 3 dernières étapes de la saison au Danemark, en Allemagne et en Nouvelle-Calédonie, Antoine Albeau savoure son bonheur lui qui, à 45 ans, n’a sans doute jamais été aussi compétitif après sa belle victoire fin juillet sur la Fuerteventura World Cup aux Canaries. Avant une nouvelle épreuve du PWA World Tour à la fin de cette semaine, il revient avec Windsurfjournal.com sur son début de saison ainsi que sur le circuit windfoil pressenti pour l’an prochain.

 

Windsurfjournal.com : A mi-année, quel bilan tires-tu de cette 1ère partie de saison après ta 3ème place au Japon et tes 2 victoires en Costa Brava ainsi qu'aux Canaries ?
Antoine Albeau : Le début de saison n’est pas trop mal avec 3 bonnes étapes, je suis en tête et la saison n’est pas terminée. Je suis super content d’être dans le jeu encore cette année. Je vais ou pas gagner le titre mais ce qui me fait vraiment plaisir, c’est que je suis encore super compétitif. Je suis aussi ravi d’être très rapide sur mon foil, nous avons super bien travaillé avec l’équipe NeilPryde et F4 et nous avons le foil le plus performant du marché. Et avec notre modèle alu, l’un des moins chers du marché, nous voulons mettre un maximum de personnes sur l’eau afin de découvrir cette nouvelle discipline.


WJ : L'épreuve en Costa Brava semble avoir été comme un révélateur avec une épreuve durant laquelle nous avons eu l'impression de retrouver le Antoine Albeau d'il y a 2 ou 3 ans, patron de la discipline... Comment as-tu vécu cette épreuve de l'intérieur puis la victoire à suivre à Fuerteventura ?
AA : C’est sûr qu’il est toujours plus difficile de performer sur une épreuve où l’on ne va faire qu’un seul slalom, le niveau est tellement homogène que dans une finale quasiment les 8 derniers peuvent la remporter. En Costa Brava, nous avons fait pas mal de manches de slalom, tout comme à Fuerteventura, ce qui lisse un peu le classement. Et on retrouvera toujours les meilleurs devant, sans pour autant enlever les qualités d’un vainqueur sur une étape comme au Japon lors de laquelle il faut tout de même arriver en finale et la gagner. On ne gagne jamais une finale par erreur.

 

WJ : Ce sera bientôt officiel, un titre mondial en windfoil sera décerné la saison prochaine sur le PWA World Tour, que t'inspire cette nouvelle et surtout comment vas-tu te préparer pour cette échéance et cette nouvelle discipline ?
AA : Ouais ça c’est top, j’ai poussé pour que la discipline soit officielle cette année mais pas grand monde n’était chaud, c’est dommage car pour l’instant nous avons dû courir autant de manches de foil que de slalom et nous n’avons pas fini ! Je pense qu’à Sylt, nous allons encore faire beaucoup de manches, on verra bien l’an prochain comment la discipline va évoluer. J’adore faire du foil car on vole carrément au-dessus de l’eau. J’avais 4 foils NeilPryde Alu en location et en cours durant l’été à mon école de voile sur l’Île de Ré et nous n’avons pas arrêté !!! Les planches étaient en permanence sur l’eau, j’ai même donné des cours de windfoil, c’est impressionnant comment un planchiste avec un niveau de planing/footstraps peut y arriver en quelques heures.

 

Pour en savoir plus sur Antoine Albeau : www.antoinealbeau.com

 

Source : Antoine Albeau
Photos : Carter/Pwaworldtour.com - Antoine Albeau

tags: Antoine Albeau PWA World Tour Fuerteventura World Cup

Articles similaires

3 questions à Antoine Albeau

Au terme d’une épreuve qui restera dans les mémoires, Antoine Albeau...

Un grand moment de windsurf

Au terme de 2 nouvelles et ultimes manches courues lundi sur la Fuerteventura World Cup, Antoine...

Antoine Albeau… met le turbo !

Une seule et unique manche validée dimanche à Sotavento aux Canaries permet...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer