3 questions à Andy Laufer

09/12/2021

Figure de la vitesse en windsurf et garçon qui s’est distingué aussi ces derniers mois par ses vidéos en caméra embarque avec une immersion du meilleur effet, l’allemand Andy Laufer repart du Lüderitz Speed Challenge avec une belle 4ème place, dépassant en prime à plusieurs reprises les 100 km/h en Vmax. Au micro de Windsurfjournal.com, il revient sur sa participation à cette épreuve lui qui reste intimement persuadé qu’il ne manque plus grand-chose pour battre le record d’Antoine Albeau…

 


Windsurfjournal.com : Quel bilan tires-tu de cette édition 2021 du Lüderitz Speed Challenge et de ta performance ?
Andy Laufer : J'ai essayé de me préparer aussi parfaitement que possible pour le défi de cette année à Lüderitz. Nous n'avons presque pas eu de vent ici dans le Sud de l'Allemagne donc je n'ai pas pu passer assez de temps sur l'eau. J'ai pris en revanche les services d’un entraîneur personnel, ce qui a été une très bonne décision. Malgré le manque d'entraînement sur l’eau, j'étais en forme comme rarement auparavant. Et surtout, j'ai pu régler à l'avance ma nouvelle NeilPryde 5.1 Speed Proto à Diaz Point en collaboration avec Enrico Marotti. J'étais donc bien préparé pour un record. Malheureusement, j'ai manqué un run parfait à la fin.

 


WJ : Peux-tu nous parler en particulier des 2 journées ventées des 16 et 18 novembre et comment se sont-elles déroulées pour toi ?
AL : Comme je savais que je ne pouvais battre des records qu'avec ma nouvelle voile proto en 5.1 m², je l'ai utilisée même les jours plus légers comme le 16 novembre pour tester et m'habituer à ce matériel. C'était une bonne décision car je devenais de plus en plus rapide à chaque sortie. Le 18, les prévisions étaient plutôt bonnes. Le vent s'est levé assez tôt et nous avons commencé vers 12 heures. Nous avons atteint les 50 nœuds dès le 2ème run et le vent s'est encore renforcé. Mon co-équipier Hans Kreisel était déjà dans sa "zone" à 13 heures car il sentait déjà le record du monde. Certains concurrents ont décidé de ne plus courir car il y avait trop de vent pour eux. C'est à ce moment précis que les choses sont alors devenues intéressantes. J’étais de plus en plus rapide, j'ai dépassé la barrière des 100 km/h après 4 ou 5 runs mais j'ai toujours manqué de faire un bon 500 mètres complet, soit parce que je faisais des spin outs, soit par manque de chance avec les rafales.  Puis, quand le vent était presque assez bon pour un record, j'ai cassé ma planche. J'ai donc dû prendre mon ancienne planche, mettre des straps, un aileron, etc… et j'ai perdu 30 minutes de plus. Quand je suis revenu, je pouvais sentir que le vent n'était plus aussi fort. Il y a encore eu une rafale sur environ 250 mètres, mais pas sur les 500 mètres. Félicitations à Hans pour ce nouveau record hollandais !

 


WJ : Le record d'Antoine Albeau semble être très proche alors que le vent n'a pas été aussi fort qu'en 2015, quelle est selon toi la prochaine étape dans la discipline de la vitesse ?
AL : J'ai été très surpris par la facilité avec laquelle il a été possible d'atteindre le record du monde de vitesse sur 250 mètres. Le 18 novembre, nous avions d'assez bonnes conditions mais c'était encore "trop facile" de naviguer et de démarrer sur le canal. Nous avions même une bonne visibilité, pas besoin de lunettes, ce qui indique que les conditions n'étaient pas idéales pour un record du monde. Si nous avions eu 10 ou peut-être 15 nœuds de vent en plus, tout aurait changé ! Nous aurions alors vu 5 ou 6 gars, dont j'espère faire partie, battre le record du monde d'Antoine Albeau de beaucoup, je pense. Ce jour-là, ce sera un enfer et une vraie bataille sur l’eau mais nous atteindrons des Vmax de presque 60 nœuds et 54 même nœuds sur 500 mètres. Le matériel est devenu beaucoup plus rapide maintenant, c'est sûr. Espérons que nous aurons ce jour parfait en 2022 !

 

Pour en savoir plus sur Andy Laufer : www.facebook.com/andylaufer93

 

Source : Andy Laufer
Photos : 777windsurf - Jaco Wolmarans - Andy Laufer

tags: Andy Laufer Lüderitz Speed Challenge Lüderitz

Articles similaires

La beauté du windfoil par Andy Laufer

Particulièrement retissant lorsque la discipline est arrivée ces dernières...

Andy Laufer sur le Lüderitz Speed Challenge

Alors que vient tout juste de s’achever hier dimanche 28 novembre le Lüderitz Speed...

Une session dans le brouillard pour Andy Laufer

Devenu maître dans l’art de proposer des vidéos immersives, l’allemand...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer