3 questions à Andy Laufer

09/11/2018

Auteur d’un temps de 51,32 nœuds et détenteur du record d’Allemagne pendant 1 petite semaine au moins, Andy Laufer rentre du Lüderitz Speed Challenge en Namibie avec le sentiment du devoir accompli. Pour Windsurfjournal.com, il revient sur sa participation à cette prometteuse édition 2018…

 

Windsurfjournal.com : C'était ta 2ème participation au Lüderitz Speed Challenge, qu’as-tu pensé du canal cette année ?
Andy Laufer : Je pense que le canal a été très rapide cette année encore. La principale différence entre l'année dernière et cette année, c'est que nous avons enfin eu de bonnes conditions. Il n’y a pas eu de conditions pour un record du monde mais assez pour battre ou améliorer certains records nationaux. Je n'ai pas autant apprécié la zone de départ qu’en 2017. C'était un peu plus long mais nous ne pouvions pas démarrer aussi facilement que l'an dernier. Après le 1er jour de tentative, nous avons dû composer avec des zones très peu profondes dans le canal mais c'était quand même rapide. En général, je pense que le canal s'améliore d'année en année. Raffaello Gardelli fait un excellent travail.


WJ : Quel bilan tires-tu de ces journées de tentative passées sur le Lüderitz Speed Challenge ?
AL : Comme je suis en stand-by pour toute la période cette année, il n'y a pas eu de temps d'attente pour moi cette année. Je me suis contenté de vérifier les prévisions météo et dès qu'elles étaient parfaites, je me suis rendu à Lüderitz. Mais je ne peux pas m'absenter du travail ou de ma famille pendant 5 semaines au total. C'était un peu compliqué mais ce n'est pas grave. J'adore cet événement, il est bien organisé, on rencontre des gens super sympas, c'est un beau road trip depuis Cape Town et il n'y a aucun autre endroit au monde où tu peux naviguer à plus de 50 nœuds en windsurf aussi facilement.

 

WJ : Tu as été détenteur du record d’Allemagne pendant une courte semaine seulement, n'est-ce pas frustrant ?
AL : En fait, je suis allé à Lüderitz pour battre le record allemand vieux de 3 ans. Et je l'ai fait. Donc, tout va bien. Je savais en quittant Lüderitz la semaine dernière que Gunnar Asmussen pouvait battre mon record si les conditions étaient bonnes. Il n'avait pas l'air d'y avoir du vent avant mon départ. Mais c'est le jeu ! Je vois ça de manière très positive, nous nous rapprochons de plus en plus du record d'Antoine Albeau, nous nous poussons de plus en plus loin et c’est ce qui est très important. Nous parlons beaucoup du canal, de l'équipement, de nos styles de vitesse et de notre position sur nos planches, ce qui aide beaucoup. Je reviendrai c’est certain et la prochaine fois, nous battrons à nouveau des records, peut-être même le record du monde de vitesse, nous aurons juste besoin de 10 à 15 nœuds de vent en plus…

 

Pour en savoir plus sur Andy Laufer : www.facebook.com/andylaufer93

 

Source : Andy Laufer
Photos : Stefan Csaky Photography/Lüderitz Speed Challenge

tags: Andy Laufer Lüderitz Speed Challenge Lüderitz Namibie

Articles similaires

La RRD One Hour Classic avec Andy Laufer

Désormais passé maître dans l’art d’immortaliser ses sessions et...

Le Croatia PWA World Tour avec Andy Laufer

Slalomer, et depuis peu windfoiler, passionné comme à la 1ère heure,...

Quand Andy Laufer découvre le windfoil

Tendance durable qui a dépassé depuis longtemps le phénomène de...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer