3 questions à Alexandre Cousin

17/10/2019

Sacré vice-champion du monde PWA en foil à égalité de points de son compatriote Nicolas Goyard, Alexandre Cousin prouve qu’il faudra compter avec lui dans le futur dans cette discipline encore en plein essor. Pour Windsurfjournal.com, FRA-752 revient sur cette ultime épreuve en Allemagne et cette belle récompense au terme d’une saison bien chargée.

 

Windsurfjournal.com : 4ème mondial en foil l'an dernier, vice-champion du monde PWA cette année, c'est une belle évolution dans une discipline toute jeune et encore en pleine évolution ?
Alexandre Cousin : Oui je suis super heureux de ses résultats. L'année dernière, je terminais à la 4ème place mondiale à égalité de points du 3ème Antoine Albeau, c'était assez frustrant et ma performance était passée un peu inaperçue. Mais cela m’a aussi beaucoup motivé pour cette année, j'ai travaillé plus dur. J'ai aussi bénéficié de toute l'expérience de l'année dernière, l'évolution du matériel est constante sur ce jeune support et il faut toujours faire évoluer les réglages. J'ai aussi eu plus de support de mes partenaires Phantom et Patrik, sans eux et leurs produits je ne serai pas à ce niveau-là. Cette année, je termine 2ème à égalité de points du 1er. J'étais très proche de remporter le Graal mais Nicolas Goyard est un super régatier et il s'est énormément investi. Il le mérite. Je suis très content de la constance que j’ai eu ces 2 dernières années.

 

WJ : Comment résumerais-tu cette dernière étape en Allemagne, riche de 10 manches et de courses très variées ?
AC : Après avoir attendu une semaine notre tour et des conditions praticables sur ce spot de Sylt, nous avons enchainé 3 jours de compétitions avec de nombreuses manches et des courses de type triangle olympique et slalom. Ce sont des parcours très différent et qui demandent des aptitudes très très différentes elles aussi. J'ai été assez régulier sur l'ensemble des courses, ce qui était la partie la plus difficile et que j'appréhendais.
 


WJ : La discipline du foil a expérimenté des formats de course différents tout au long de la saison et, l'an prochain, il y aura du foil en slalom ainsi que de la course racing, que penses-tu de cette évolution ?
AC : ?Je pense que c'est l'évolution naturelle de notre sport. Le foil apporte un tel progrès dans le vent léger qu'il serait stupide de ne pas l'intégrer au slalom pour réduire "les journées parking". Il y'a aussi le fait que le foil va de plus en plus vite. Bientôt il sera plus rapide que les planches de slalom dans certaines conditions. La PWA est un tour mondial professionnel qui promotionne le matériel de windsurf. Donc pourquoi ne pas courir sur le matériel de windsurf qui est le plus performant dans la plage de vent du moment. Je pense que la course racing sur le tour PWA ne va pas être très développée surtout si le support olympique change pour du foil. Mais cela pourrait motiver plus de personnes sorties du système olympique et qui veulent continuer à faire du windsurf sur des parcours up wind/downwind avec du matériel dernier cri.

 

Pour en savoir plus sur Alexandre Cousin : www.facebook.com/AlexandreCousinFra752

 

Source : Alexandre Cousin
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

tags: Alexandre Cousin PWA World Tour Mercedes-Benz Sylt PWA World Cup Sylt

Articles similaires

Nicolas Goyard sur le toit du monde !

2 dernières manches courues dimanche à Sylt sur la Mercedes-Benz Sylt PWA World...

Un Goyard peut en cacher un autre

4 nouvelles manches en foil disputées samedi sur la Mercedes-Benz Sylt PWA World Cup...

Thomas Goyard pose ses pions

Dans un vent d’Est plutôt frisquet entre 5 et 13 nœuds vendredi, les foilers...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer