Publicité:

3 questions à Alexandre Cousin

23/11/2016

Au terme de 7 manches validées mais aussi de très longues journées d’attente, le français Alexandre Cousin termine sa saison 2016 de fort belle manière en montant samedi dernier sur la plus haute marche du Formula Windsurfing World Championship aux Açores. Pour Windsurfjournal.com, FRA-752 revient sur son tout 1er sacre mondial en sénior.

 

Windsurfjournal.com : Comment résumerais-tu cette épreuve en quelques lignes, et que ressens-tu quelques jours seulement après ce titre mondial, ton 1et en sénior ?
Alexandre Cousin : Je suis arrivé 2 jours avant sur place mais le matos est lui arrivé avec 1 jour de retard. J’ai eu seulement une journée de navigation avant la compétition. Pendant cette journée, je me sentais très bien sur mon matériel. Je venais de recevoir ma toute nouvelle Patrik Formula V4 Airinside et j’étais plus rapide que toutes les personnes avec lesquelles j’ai fait des tests de vitesse. Puis nous avons enchainé avec 2 journées de courses et 7 manches au total. Et pour finir 3 jours sur le qui-vive sans manche mais un vent qui flirtait avec la limite. Je suis forcément très heureux de remporter mon 1er titre en senior. De plus, j’ai participé au développement de la planche l’année dernière et pour cela j’en suis encore plus fier. Après une saison sur la PWA assez compliquée et très loin de mes objectifs, cela me redonne confiance pour l’année prochaine. J’ai prouvé que j’étais capable de battre les meilleurs.

 

WJ : Il y a une 1ère journée de compétition durant laquelle tu alternes le très bon et le moins bon et une 2ème durant laquelle tu survoles la journée, quel est a été le déclencheur ?
AC : Oui la première journée a été assez irrégulière niveau résultat. J’ai manqué un peu un départ sur la manche n°2 et je me suis fait couvrir donc j’ai viré un peu plus tôt que les autres, cela n’était pas la bonne option du tout. Et sur la dernière manche je me suis trompé de bouée à l’arrivée et j’ai perdu 3 places donc c’était une erreur bête mais avoir été 5ème sur la manche c’était déjà une bonne chose. Cependant il y a eu la 1ère manche où je termine 2ème après avoir fait quelques erreurs. Puis la manche 3 que je remporte assez facilement. Apres cette journée, j’étais déjà très satisfait de mes performances j’étais 4ème. Mais je me disais aussi que sans cette erreur de ligne d’arrivée, je serai 2ème au classement provisoire. J’étais tout de même très confiant sur ma vitesse et mes départs. Je pense que l’élément déclencheur a peut-être été lorsque j’ai gagné la manche 3. Le 2ème jour, tout s'est déroulé à la perfection. J’ai gagné les 2 premières manches. La première, le parcours était mouillé à l’extérieur du port mais la 2ème à l’intérieur. Après ces 2 manches je savais que j’étais en tête de l’épreuve. Sur la 3ème manche, je suis passé à nouveau en tête à la première bouée mais j’ai perdu des places car je voulais absolument assurer une place dans le top 3 et ne pas faire de grosse boulette donc j’ai assuré mais Casper Bouman et Sebastien Koerdel ont attaqué avec des options plus extrêmes et m’ont doublé. Puis il y a eu place à 3 grosses journées d’attente. 

 

WJ : PWA World Tour, Formula Windsurfing et windfoil, tu es sur tous les fronts et tu es encore jeune, quelle orientation souhaites-tu donner à ta carrière, notamment après ce titre ?
AC : Oui c’est vrai que cela fait pas mal. Mais chaque discipline fait progresser dans une autre donc cela est bénéfique et permet de naviguer tous les jours sans routine. Si tu regardes bien, tous les meilleurs windsurfers savent faire plusieurs disciplines et pas seulement la vieille génération. Donc je continuerai de faire les 3.

 

Pour en savoir plus sur Alexandre Cousin : www.facebook.com/AlexandreCousinFra752

 

Source : Alexandre Cousin
Photos : Eric Bellande/FWWC 2016

tags: Alexandre Cousin Formula Windsurfing World Championship

Articles similaires

Défi Wind Japan 2020 - Part 1

1ère compétition majeure de la saison qui avait lieu du 1er au 4 février,...

Enfin du vent à Miyakojima !

Au terme d’une seule manche validée mardi à Miyako sur le Défi Wind...

2 funny races et de l'espoir pour la suite

Un vent léger samedi à Miyakojima au Japon permet malgré tout de valider 2...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer