10 questions à Titouan Flechet

28/06/2019

A 15 ans, le waverider breton Titouan Flechet n’est plus tout à fait un inconnu, lui dont le niveau ne cesse de progresser et dont les vidéos défilent dans les colonnes de Windsurfjournal.com. Afin d’en savoir un peu plus sur lui et sa passion du windsurf, le jeune homme s’est logiquement prêté au jeu de nos 10 questions…

 

Windsurfjournal.com : Pourquoi es-tu si passionné par le windsurf ?
Titouan Flechet : Le fait que ce soit une passion transmise par mon père et donc le fait de pouvoir partager les mêmes centres d’intérêts en famille…, de suivre ses traces me passionne. Le windsurf est également un excellent moyen de découvrir plein d’endroits différents, on a l'avantage de vite voyager et découvrir tout type d'endroit avec tout type de conditions…et également de rencontrer plein de gens d’univers différents …


WJ : Ton meilleur souvenir en windsurf ?
TF : Mes souvenirs les plus marquant sont mes premiers bords au taquet à Moulay à côté de Boujmaa Guilloul qu’on observait déjà depuis de nombreuses années depuis la plage. Le fait de partager une session de vagues avec lui est toujours un grand plaisir. Le 2ème souvenir qui m'a le plus marqué est de poser mon premier backloop. Depuis c'est devenu ma figure préférée, se laisser flotter en l'air, faire de bonne envolée… Rien de mieux.


WJ : Et le pire ?
TF : Mon pire souvenir je pense était sur un lac près de Rouen en février, en plein hiver, il faisait très froid, genre 5° en extérieur et 3 à 4° dans l’eau… J’avais 8 ans, et une tempête d’Ouest était annoncée nous obligeant à nous replier sur un plan d’eau intérieur. Le vent, comme d’habitude sur ce plan d’eau, était hyper rafaleux et j’ai eu la bonne idée de mettre des gants pour la 1ère fois de ma vie !!! Résultat, planter au milieu du lac, avec 2 bouteilles à la place des avant-bras, impossible de serrer quoique ce soit. Petit moment de panique quand mon père m’a fait comprendre que rentrer à la nage par cette température d’eau n’était pas trop envisageable. Du coup contraint et forcé de rentrer à la voile en luttant !


WJ : Quelle serait pour toi la journée idéale ?
TF : Une journée idéale pour moi serait une journée en 3.7/4.0 m², tribord de préférence avec de bonnes vagues d'environ 1,5 à 2 mètres qui déroulent et pouvoir sauter autant que surfer, entouré de la famille et des amis…


WJ : Quel est le meilleur endroit où tu es allé ?
TF : Au-delà de notre passion commune pour la planche, nous adorons Moulay Boukzertoun au Maroc pour ses conditions mais surtout pour le cadre et l’ambiance de vie avec les amis et les locaux… Nous y allons tous les ans et c'est je pense un des meilleurs spots pour pouvoir progresser en tribord en saut comme en surf.


WJ : Quelle destination rêves-tu de découvrir ?
TF : La destination que je rêve de découvrir est Hawaii car c'est une île magnifique et de pouvoir naviguer avec les légendes de ce sport, il n’y aurait rien de mieux…


WJ : Quel est le meilleur conseil que tu as pu recevoir ?
TF : Le meilleur conseil que j'ai pu recevoir je pense était lors des compétitions, on m'a dit : "Tu es là en premier lieu pour t'amuser donc fais ce que tu sais faire, prends un maximum de plaisir et fonce".


WJ : Quelle est ta plus grande crainte ?
TF : Ma plus grande crainte est la blessure ou un problème de santé me condamnant hors de l’eau…


WJ : Qu’aurais-tu aimé faire si tu n’avais pas découvert le windsurf ?
TF : Si je n'avais pas découvert le windsurf, je me serais plus investi dans le surf, le paddle.


WJ : Première application ouverte le matin ?
TF : La première application que j'ouvre le matin, cela dépend de l'endroit où je me trouve. A la maison, en Bretagne, je vois s’il y a du vent et des vagues de ma fenêtre donc après je dirais que j'ouvre en premier Instagram, pour voir les news... Ici par exemple à Pozo, j'ouvre en premier la webcam pour avoir un aperçu de la journée qui m'attend et si je dois me dépêcher pour aller naviguer au meilleur moment ou non… 

 

Source : Titouan Flechet
Photos : JP Flechet - Perla Negro

tags: Titouan Flechet

Articles similaires

3 questions à Titouan Flechet

Avant que n’entrent en lice les séniors sur le Gran Canaria Wind & Waves...

Les juniors font le job !

Dans des conditions loin d’être évidentes, les juniors du Gran Canaria Wind...

Titouan Flechet est fin prêt pour cet été !

L’année scolaire 2018/2019 est déjà terminée pour le jeune...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer