10 questions à Julien Mas

18/10/2019

Parmi les tous meilleurs français dans la discipline du freestyle et big boss de Surfsnb, Julien Mas s’est prêté au jeu de nos 10 questions, pour en savoir plus sur lui et sa passion pour le windsurf…

 

Windsurfjournal.com : Pourquoi es-tu si passionné par le windsurf ?
Julien Mas : J'aime cette sensation de glisse pure. Ça me permet d'évacuer le stress de la vie de tous les jours. J'aime également voyager et le windsurf me permet de découvrir des paysages que l'on voit souvent uniquement sur les cartes postales. 

 

WJ : Ton meilleur souvenir en windsurf ?
JM : Ce n'est pas facile car j'en ai pas mal qui me reviennent. Automne 2007, je venais d'avoir 18 ans et je venais juste de passer, et en même temps, de rater mon permis. J'étais trop énervé, j'avais jeté contre le mur mon 1er téléphone couleur (encore incassable à l'époque). J'avais l'habitude que mon pote Bas vienne me chercher pour monter au lac. Je me souviens il avait une Fiat Panda année 99... Un vrai bolide cette auto. Bref c'était dire qu'il était là quand j'avais loupé le permis. C'était une belle journée avec un bon vent du Nord annoncé. Mon père venait d'acheter un camping-car et il n’était pas là ce jour-là. Du coup, c'était l'occasion de l'essayer car, franchement entre nous, la Fiat Panda et le camping-car, on n’a pas mis longtemps à choisir et puis je savais le conduire alors why not !  Ensuite on a enchaîné sur une grosse session sur le lac de Monteynard avec tous les potos qui faisaient péter les cours et c'était bien cool ! Je m'étais fait bien dérouiller quand on était rentrés mais j'en garde un super souvenir. 

 

Et le pire ?
Quand t'attends une session de vent depuis des semaines et là tu vois qu’il y a Windguru qui annonce un carton plein. Alors tu commences déjà à t'y voir et là, t'arrives sur le spot et y’a pétole ou grosse session de m***e !!! 

 

WJ : Quelle serait pour toi la journée idéale ?
JM : 4.4 m² bien toilé sur le speed spot de Dakhla au Maroc mais personne à des kilomètres.

 

WJ : Quel est le meilleur endroit où tu es allé ?
JM : Tahiti mais il n’y avait pas de vent mais qu'est-ce que c'était beau ! Je m'imaginais faire du windsurf sur les plus belles plages du monde. Bon on a quand même fait du tow-in avec les requins et je dois avouer que c'était quand même plutôt cool.

 

WJ : Quelle destination rêves-tu de découvrir ?
JM : Le Chili et le Pérou. 

 

WJ : Quel est le meilleur conseil que tu as pu recevoir ?
JM : Reste toi-même. 

 

WJ : Quelle est ta plus grande crainte ?
JM : Devoir arrêter le windsurf un jour... 

 

WJ : Qu’aurais-tu aimé faire si tu n’avais pas découvert le windsurf ?
JM : Des études dans l'informatique ou du wingsuit. 

 

WJ : Première application ouverte le matin ?
JM : Skype ou WhatsApp. 


Source : Julien Mas
Photos : Mario Arias - Timon Trattner

tags: Julien Mas

Articles similaires

Julien Mas en Crète

Beau 3ème de la 1ère épreuve PWA en freestyle de la saison en avril dernier...

Un duo freestyle à Raiatea avec Sam Estève et Julien Mas

Projet initié il y a 2 ans exactement par les freestylers français Sam...

3 questions à Julien Mas

Beau 3ème sur la Forsa Bonaire PWA World Cup qui se déroulait dernièrement...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer