10 questions à Baptiste Cloarec

12/03/2019

Avec une nouvelle version de Windsurfjournal.com en approche, nous avons décidé d’inaugurer un nouveau type d’interview en partant à la rencontre de pratiquants passionnés, sous le feu des projecteurs… ou pas. Au programme, 10 questions pour mieux cerner leur personnalité et comprendre leur enthousiasme pour le plus beau sport au monde ! Et c’est le jeune waverider breton Baptiste Cloarec qui ouvre les hostilités…

 

Windsurfjournal.com : Pourquoi es-tu si passionné par le windsurf ?
Baptiste Cloarec : Je suis passionné par le windsurf car c'est un sport extrême, on peut surfer et sauter, tout ce que j'aime...

 

WJ : Ton meilleur souvenir en windsurf ?
BC : L'un de mes meilleurs souvenirs en windsurf c'était la première fois que j'ai posé un backloop il y a 4 ans. C'était une petite session après les cours, on était 2, Thierry Méhauté, un local de mon home spot, et moi. J'en ai rentré un premier mais il ne l'a pas vu, je suis donc reparti et après plusieurs tentatives j'en ai rentré un deuxième !


WJ : Et le pire ?
BC : L'un de mes pires souvenirs est arrivé il n’y a pas si longtemps je me suis fait enfermer dans une vague de plus de 2 tailles de mât. J'ai perdu mon matos et j'ai dû nager plus de 30 minutes.

 

WJ : Quelle serait pour toi la journée idéale ?
BC : La journée idéale pour moi serait de me lever le matin d'aller surfer au spot de La Mauvaise, mon home spot, puis d'aller manger un bon kebab avec les copains, et enfin finir par une session de planche toute l'après-midi jusqu'au sunset.

 

WJ : Quel est le meilleur endroit où tu es allé ?
BC : Je pense que le meilleur endroit où j'ai pu aller est Cape Town en Afrique du Sud car j'ai pu rencontrer plein de personnes géniales ! Et puis plus particulièrement, il y a le spot d'Elands Bay qui est pour moi la meilleure vague que je n'ai jamais vue !

 

WJ : Quelle destination rêves-tu de découvrir ?
BC : En tant que rider Severne, la destination que je rêve de découvrir est bien sûr l'Australie avec Margaret River. Mais je suis également attiré par l'île Maurice et le Chili !

 

WJ : Quel est le meilleur conseil que tu as pu recevoir ?
BC : Le meilleur conseil que j’ai pu recevoir vient de mon père : ne pas griller les étapes !

 

WJ : Quelle est ta plus grande crainte ?
BC : Ma plus grande crainte est je pense, comme tout windsurfer, la blessure...

 

WJ : Qu’aurais-tu aimé faire si tu n’avais pas découvert le windsurf ?
BC : Si je n'avais pas découvert le windsurf, j'aurais vraiment aimer faire du motocross...

 

WJ : Première application ouverte le matin ?
BC : Instagram

 

Source : Baptiste Cloarec
Photos : Maleenh

tags: Baptiste Cloarec

Articles similaires

Baptiste Cloarec en action à domicile

A 19 ans, le breton Baptiste Cloarec fait déjà partie des jeunes et grands espoirs...

Baptiste Cloarec, du talent à l'état pur

Jeune waverider breton en pleine progression, Baptiste Cloarec a incontestablement pris de...

Windsurf sessions décembre 2017

Les tempêtes qui se sont succédées ces dernières semaines ont fait...
comments powered by Disqus
Gestion de vos données sur le site Windsurfjournal
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer par exemple, des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus fermer