[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/webmaster/public_html/www/headers.php on line 46: mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given
- Windsurf Journal - //
Recherche
» News | Archives » Test AFS-2
15.09
2017

Test AFS-2

Test AFS-2

Les tests matos reprennent du service sur Windsurfjournal.com en cette rentrée 2017 avec Mathieu Bonno. Passé à la moulinette, le foil AFS-2 !

 

Mise en place
Cet AFS-2 est un foil monobloc en carbone, il prendra un peu de place dans le camion ou dans la voiture mais il devient très facile et rapide à mettre en place pour aller naviguer ! 7 vis suffisent pour se jeter à l’eau et le tournevis Torx nécessaire est fourni avec l’ensemble, c’est du rapide. Avec son boitier Deep Tuttle, votre planche devra donc bénéficier également de ce type de boîtier. Comme pour beaucoup d’ailerons, nous avons dû poncer un tout petit peu le boîtier du foil pour l’ajuster aux 3 planches que nous avons utilisé pour ce test : AHD SL2 132, RRD X-Fire V4 122 et JP Australia Hydrofoil 135 FWS. Dès que le mât du foil est relié à la planche par les vis de pont, le montage des 2 ailes est très rapide. Une fois le flotteur retourné, les 5 vis se retrouvent en face de vous il n’y a plus qu’à poser les ailes et les visser. Rappelez-vous la revue de détails, pas d’erreur possible : 3 vis pour l’aile porteuse et 2 seulement pour le stabilisateur.


Découverte du vol
Ce foil a une puissance située dans la moyenne avec son aile porteuse de 70 cm d’envergure. Le départ au planing se fait tôt mais par rapport à d’autres foils équipés d’ailes XL, il ne faudra pas hésiter à charger un peu plus en toile. La vitesse à atteindre pour commencer le vol est plutôt basse et il est possible de prendre son temps en prenant le planing avant de tenter de voler. Cela permet de se rassurer pour gérer la puissance du foil. Il ne faudra pas hésiter à avancer le pied de mât pour que la navigation ne devienne pas trop physique au niveau des jambes. Nous avons utilisé des voiles plus grandes pour ce foil que pour d’autres modèles avec de grandes ailes porteuses (entre 0.5 m² dans le vent soutenu et 1.0 m² dans les vents plus faibles).


Comportement général
Une fois en vol, c’est un régal. L’équilibre longitudinal de la planche est très facile à maintenir et vous n’aurez que très peu cette sensation de montée/descente rapide qui peut donner de belles chutes. Après seulement quelques minutes de navigation, vous aurez déjà une bonne idée du potentiel de ce foil. Pour les novices, une position droite permet de voler assez simplement à vitesse moyenne grâce à l’équilibre important de ce foil. Pour les plus affûtés, les accélérations permettent de rapidement se prendre au jeu des Vmax et des navigations au coude à coude avec les autres freeriders voire slalomers ! Nous avons rapidement pris confiance en ce foil et il en sera de même pour vous. Avec cet équilibre longitudinal facile à gérer, vous pourrez vous concentrer sur la conduite du flotteur et la puissance de la voile. Vous pourrez également choisir si vous voulez naviguer « fort » ou rester plus tranquille pour une balade ou des remontées au vent, par exemple.


Prise de vitesse
Une fois le foil pris en main, il est très facile de forcer pour accélérer. Sur un plan d’eau tout plat, la vitesse devient rapidement grisante et assez linéaire grâce à la hauteur de navigation facile à maintenir. Le foil est très stable. Avec un vent forcissant, il est important de changer les réglages de pied de mât en l’avançant pour diminuer la puissance du foil et ne pas prendre le risque de monter très (trop) haut. La voile bien positionnée sur le pont de la planche, la gestion de l’équilibre avec le corps permet de trouver des vitesses plutôt sympathiques, même si nous n’avons pas réussi à atteindre les vitesses maximales annoncées par la marque. Dans le clapot, par vent d’Ouest à l’Almanarre, le foil devient un peu plus physique, car puissant. L’aile porteuse est assez grande et cela se sent sous les pieds avec une puissance qu’il faut gérer en modifiant la position du corps. C’est à vitesse importante et dans le clapot que nous avons éprouvé un peu de difficulté dans la maîtrise de l’équilibre des flotteurs. C’est tout à fait normal et il y a sûrement des options dans le changement des ailes pour diminuer la puissance et augmenter encore la vitesse maximale, sur le site de la marque 3 ailes porteuses d’envergures différentes sont annoncées.


Plage d’utilisation
Ce foil rapide à mettre en place s’adapte très bien à toutes les planches dotées d’un boitier Deep Tuttle. Nous pensons qu’il faut une largeur de flotteur minimum pour être à l’aise dans le petit temps et avoir suffisamment d’appui pour décoller. La largeur du flotteur n’est pas gênante en foil et la planche ne s’envole pas, la hauteur de vol reste relativement contrôlée, d’autant plus avec ce foil très stable. Nous avons réussi à décoller dans des vents de 8/10 nœuds avec une voile de 7.8m ² à 2 cambers et nous avons navigué jusqu’à 25 nœuds environ avec la 5.3 m² de vagues. Il est possible d’aller encore plus loin dans le vent fort en réduisant la taille de voile puisque nous avons déjà testé des foils en 3.7 m² mais cela devient très spécifique et en dehors de la pratique type du foil. C’est un foil performant mais qui peut également servir à tous les navigateurs qui se lancent dans cette nouvelle discipline qu’est le windfoil. La plage d’utilisation est vraiment importante même s’il est évident que de nouveaux réglages ou de nouvelles ailes s’imposent pour continuer avec ce même foil. Est-ce vraiment le but de la navigation windfoil ?


Sécurité
C’est un des foils les plus stables pour se lancer dans la pratique et il devient très vite rassurant. Cette qualité permet de vite apprendre et progresser. A haute vitesse, il perd un peu de stabilité parce que l’ensemble mât/fuselage est moins rigide que sur d’autres foils typés performance pure mais il a pour lui ses côtés accessible, sécurisant et très rapide. Comme bon nombre d’autres foils, les ailes sont assez fines et il ne faudra absolument pas laisser trainer les pieds sous peine de sanction rapide et douloureuse. Nous conseillons donc de porter des chaussons, un casque et un gilet d’impact.


Conditions du test
Nous avons passé beaucoup de temps sur l’eau avec ce foil depuis sa réception. Avec des voiles de 5.3, 5.9 et 6.6 m² sans cambers mais aussi une 7.8 à 2 cambers nous avons pris le temps de chercher les bons réglages de positionnement de la plaquette de pied de mât ou des footstraps pour être de plus en plus à l’aise. 3 planches différentes ont été utilisées pour percevoir le comportement de cet AFS-2, la planche polyvalente slalom/foil de chez AHD SL2 132 qui possède un boîtier renforcé, une planche âgée de quelques années et destinée au slalom, la RRD X-Fire 122, et enfin une dernière planche destinée uniquement au windfoil avec une très grande largeur à l’arrière, la JP Australia Hydrofoil 135 FWS. 3 flotteurs avec des caractéristiques très différentes qui nous ont permis de décortiquer les sensations de ce foil.


Conclusion
Cet AFS-2 est un produit vraiment abouti et de bonne qualité, plutôt bien équipé, et ses performances sont vraiment intéressantes. Il y aurait bien évidemment quelques petits détails à améliorer mais ce foil Made in France ne vous décevra pas. Nous avons eu quelques fois le même problème, il ne faudra pas hésiter à marquer une petite pause après quelques minutes de navigation pour resserrer les vis de pont (le foil a tendance à rentrer un peu plus sur l’avant du boitier). Il fait également du bruit, il siffle parfois à basse vitesse, des fois à plus haute, mais cela peut se régler par quelques coups de ponçage. N’hésitez pas à prendre contact avec Foil and Co ou AHD qui vous expliqueront la démarche à suivre pour poncer dans le sens de l’écoulement et enlever ce bruit de sifflement. Nous avons pris beaucoup de plaisir à naviguer avec ce foil qui nous intrigue encore sur les possibilités de performances dans des conditions de vent medium et plan d’eau tout plat. Nous sommes loin d’avoir testé toutes les capacités de la bête ! Les possibilités sont vraiment très intéressantes du débutant à l’expert.

 

Infos techniques
Poids de l’ensemble : 4,1 kg
Longueur du mât (entre boitier et fuselage) : 82,5 cm
Longueur du fuselage : 88,5 cm
Largeur du mât à 5 cm du haut : 15,5 cm
Largeur du mât à 5 cm du bas : 13,5 cm
Distance entre le début du fuselage et le mât : 30 cm
Envergure de l’aile avant : 70,5 cm
Largeur de l’aile avant : 13 cm
Superficie de l’aile avant : NC
Envergure de l’aile arrière : 50,5 cm
Largeur de l’aile arrière : 75 cm
Superficie de l’aile arrière : NC

 

Une question ou peut-être un avis sur ce produit, n’hésitez pas à en parler dans la rubrique dédiée du forum !

 

Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photo : Yan Buhagiar

Tags : tests, AFS-2
comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Fermer
Share
box
+