Recherche
» News | Archives » Une semaine avec Francis - Jour 2
16.05
2012

Une semaine avec Francis - Jour 2

Une semaine avec Francis - Jour 2

Tout au long de cette semaine, c’est par les yeux d’un des 850 participants, Francis Nogué, que nous allons suivre le Défi Wind du 17 au 20 mai prochains à Gruissan dans l’Aude ainsi que le clinic du Défi Wind de Nicolas Warembourg organisé en préambule du 14 au 16 mai. Les coulisses de l’épreuve, les derniers préparatifs avant le jour J, le départ au milieu de la meute, les impressions générales d’après course, bref vous pourrez suivre ce Défi Wind 2012 jour après jour grâce aux yeux de Francis Nogué, entrainé, coaché et enfin équipé par Nicolas Warembourg, NeilPryde et JP Australia !!! Retour sur la journée du mardi 15 mai.

 

"Mes amis, quelle journée ! Contraint de me lever à 6h pour une escapade montpelliéraine extra-windsurfesque, je constate que mon amie la Tram’ est encore plus matinale que moi, puisqu’elle souffle déjà copieusement et ne va cesser de se renforcer au cours de la matinée.
J’arrive enfin au QG du clinic à midi et constate que mes petits copains sont sur l’eau depuis un petit moment et ont l’air d’en redemander au point que je me demande s’ils ont l’intention de rentrer déjeuner à un moment ou à un autre. Il faut dire que je suis un tout petit peu intéressé car, bizarrement, tout le petit matos du clinic est sur l’eau et, au vu des échos de ceux qui reviennent à terre, j’aimerais bien aller à l’eau avec plus petit que la JP Supersport 100 litres qu’ils m’ont laissée et qui parait bien seule et bien grosse sur le sable.
Mais bon, le spot est tellement beau et je n’ai pas envie de passer l’après-midi à attendre, je suis là pour naviguer ou bien ? Donc me voilà parti avec ma fameuse Supersport et la MKIV 5.5 que j’avais gréé la veille.
1/4 d’heure avant, Julien Quentel s’est mis à l’eau en 6,4 m² (!!!!) comme une fleur en partant vent arrière dans le canal de sortie des sécus du club. Un peu de fausse panne, deux empannages et le voilà au taquet, tandis que nous, vulgus pecus, trimons à amener de l’autre côté de la digue nos planches d’abord, puis nos voiles ensuite, pour finir avec le cœur à 150 avant même d’avoir navigué.
Je suis passé sur ce détail lors de mon dernier compte rendu, mais le dimanche de mon arrivée, sûr de ma superbe et de mon sens inouï de l’équilibre, j’avais fait la même chose que Julien…Aaaahh quelle marrade, j’ai manqué de m’emplâtrer dans la digue de droite, puis dans celle de gauche, et ai fini par lamentablement me faire tracter en waterstart jusqu’à la sortie. Du coup, maintenant j’ai pris le pli, je porte mon matos comme tout le monde et c’est très bien ainsi.
Que dire de la navigation du jour si ce n’est que le pire a côtoyé le meilleur. Disons que sur de courtes distances et à certaines bouées, j’étais plutôt content, le matos avançait bien, jibait au couteau, rien à redire, plug ‘n play. Mais le reste du temps, je l’ai passé à naviguer ouvert, les fesses en arrière, en cherchant désespérément une molle salvatrice (oui, on a le droit de dire ça) car c’était quand même super physique. Je ne saurai pas dire quelle était la force du vent, plus de 30 nœuds sans problème, après, je ne sais pas mais bon sang, je me suis sacrément fait ouvrir.
Toujours est-il que nous avons enchaîné les parcours de slalom avec Nicolas Warembourg, avec des parcours plus ou moins longs, des départs lancés du bord, puis du large, une pure régalade. Même à bout de force, Nico nous remotivait pour repartir pour un tour, c’était vraiment extra, à ce train, je vais sérieusement réfléchir à m’équiper et faire des descentes dans le coin parce que c’est quand même bien bon de s’enquiller des bouées à 10 ou 15 comme on l’a fait !
Pendant ce temps, le spot c’est gentiment rempli, les pointures ont commencé à arriver et à naviguer avec nous, avec dans le désordre Ben van der Steen, Ludo Jossin, le couple Quentel / Cousin, Roberto Hoffmann, le speaker de la PWA, Antoine Albeau, Pascal Toselli, Pierre Mortefon et même Justin Denel qui avec ses airs de ne pas y toucher doit bien avoir en tête de claquer sa petite perf (notez quand même que je les cite par team !).
Bon, c’est clair qu’ils avancent, on ne va pas se mentir, plus bordé tu ne peux pas, surface mouillée, proche du néant, c’est vraiment super beau à voir comme ça, côte à côte et mine de rien ce mardi, la moitié du top 10 mondial a navigué avec nous et ça vaut quand même son pesant de cacahuètes. Mais même sans eux, il y a quelques golgoths belges et allemands qui sont pas trop là pour faire mumuse, d’une manière générale, ça bombarde fort dans le coin, m’enfin comme nous on a les bouées et le bateau NeilPryde, ben c’est quand même nous les stars et limite, ils nous demandent la permission pour prendre les départs avec le groupe !
A noter que malgré la rudesse des conditions (n’ayons pas peur des mots) aucune casse de matos dans l’équipe n’est à déplorer, aucun pépin, même pas de courbature, rien, que dalle, des guerriers je vous dis ! De mon côté, je crois qu’entre ma Supersport et moi « y spass un truc ». J’aime vraiment bien cette planche. Restée en configuration d’origine avec son aileron de 34 aujourd’hui, j’ai quand même bien pu profiter de ma journée, faire de belles accélérations, et pas encore eu de mauvaise surprise.
Pour clôturer la journée (et avant la chaude soirée qui s’annonce - 3 apéros d’affilée Messieurs - Dames), nous avons eu le privilège de rencontrer en privé Philippe Bru, le grand organisateur du Défi et de retirer nos dossards avant tout le monde. Moi j’ai le 630… Je ne sais pas trop quoi en penser. Là comme ça, j’ai envie de dire que j’espère que ça ne sera pas mon classement, même si je viens sans objectif, sans idée précise de mon niveau, un peu à la découverte de moi-même quoi (longue et lente inspiration) mais bon, ayant raté le mini Défi ce matin, je ne sais toujours pas si j’ai les bras et les jambes pour faire le parcours en entier et ça commence à me stresser cette histoire.
Normalement mercredi, si la Tram’ tient encore, c’est au programme, donc j’en saurai un peu plus et j’avoue que ça me tarde un peu.
Dernier point et non des moindres, avec l’arrivée progressive des défieurs, je croise de plus en plus de membres des forums et pour l’instant, je peux vous confirmer que les gens sympas sur le web le sont encore plus en vrai, ça aussi, c’est un vrai plaisir !"

 

Source : Francis Nogué
Photos : Francis Nogué - Clinics Golf & Glisse

comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Fermer
Share
box
+