Recherche
» News | Archives » Test Sroka Windfoil
12.01
2018

Test Sroka Windfoil

Test Sroka Windfoil

Après la revue de détails la semaine dernière, place au test du Sroka Windfoil, un nouveau modèle disponible sur le marché cette saison !

 

Mise en place
C’est un foil très facile à préparer. Le fuselage est la seule partie en aluminium du foil et il s’adapte parfaitement au talon du mât carbone. Les ailes se positionnent de manière tout à fait classique et l’outil de serrage des vis étant fourni cela va très vite. La housse est un petit plus également puisque vous pouvez tout avoir à portée de main sans risquer d’abîmer le foil en le posant au sol. C’est avec le talon Deep Tuttle que nous avons eu plus de problèmes puisque ce foil Sroka possède les côtes exactes du brevet Deep Tuttle et que toutes les planches ne sont pas livrées avec ces côtes intérieures du boîtier. Ainsi nous avons dû poncer un peu et surtout nous avons utilisé une cale de 0,5 mm entre la carène et la cale du foil afin de ne pas l’abîmer pour les futurs utilisateurs. Si votre planche n’a pas les côtes de ce talon, un petit coup de scie à métaux pour enlever les 0,5 cm en trop et le tour est joué !

 

Découverte du vol
Le vol est atteint très rapidement. L’aile avant donne beaucoup d’appui et elle se situe presque sous le footstrap du pied avant. La planche monte très vite en vol, même avec une faible vitesse. Il reste aisé à contrôler et il faut ensuite jouer avec la position du corps pour gérer l’équilibre. Les novices auront tout de même tendance à faire des montées/descentes rapides par manque d’expérience. Ce sera vite oublié grâce à la facilité de ce foil. Il est vraiment adapté pour faire ses premières armes avec cette nouvelle ère de navigation petit temps.

 

Comportement général
Ce foil est très simple à comprendre. Le maintien de l’équilibre latéral est très bon, il n’y a pas de mouvements parasites ou de vibrations. Il faudra faire attention à ne pas mettre le poids du corps vers l’extérieur, les ailes sont très droites et si vous voulez prendre de la contre gîte il peut arriver que le foil devienne plus sportif, sans devenir instable. L’équilibre longitudinal peut parfois poser problème avec un foil très puissant. Il ne faudra pas hésiter à bouger le poids du corps pour contrer les montées du foil. Nous avons dû reculer légèrement la plaquette de pied de mât par rapport à nos repères habituels et la navigation se fait voile bien droite et plus ouverte que sur les foils très performants. Non pas que vous ne puissiez pousser la bête, nous avons réussi à obtenir quelques belles performances mais vous ne pourrez pas battre des records ! Lorsque le vent est plus fort, les montées/descentes rapides sont plus fréquentes et moins rassurantes, certains flotteurs permettent de bien rattraper ces bascules vers l’avant grâce à un nez épais et plutôt large.

 

Prise de vitesse
La marque annonce ce modèle comme un windfoil typé freeride avec une aile porteuse puissante. Ne cherchez donc pas à atteindre de grandes vitesses, il arrive un moment où le foil sature. Il devient même plus instable dès que le flotteur monte trop haut. Pour contrer cette puissance, il faut changer sa position de corps et naviguer les épaules bien en avant et voile plus ouverte pour pouvoir espérer aller plus vite sinon c’est la sanction avec un décrochage.

 

Plage d’utilisation
Compte tenu de la taille de l’aile avant, c’est un foil vraiment orienté pour le vent léger. Sur l’eau, cela se vérifie dès la première sortie. Les habitués de la pratique windfoil pourront tout de même naviguer dans des vents plus forts en changeant quelques réglages. C’est avec notre 7.8 m² que nous avons été le plus à l’aise en pouvant décoller avec tout juste 6 nœuds de vent sur une planche de taille moyenne (AHD SL2 132). Pour aller plus loin dans le vent, il ne faut pas hésiter à diminuer les tailles de voile et naviguer avec le corps au maximum au-dessus du flotteur. Un flotteur large à l’arrière permet donc d’augmenter la plage d’utilisation en permettant cette navigation bien droite. A signaler que Sroka proposera prochainement de nouvelles ailes avant afin de booster les performances de ce modèle et élargir ainsi sa plage d'utilisation.

 

Sécurité
Il faut naviguer très droit et en douceur pour ne pas prendre le risque de monter trop haut et de décrocher. Sans chercher la performance absolue, le foil est très stable donc sécurisant. En cas de chute, les ailes sont colorées et visibles sous l’eau, cela permet de ne pas taper avec les pieds. Vous pouvez également facilement les apercevoir fendre l’eau quand vous êtes en vol, c’est assez sympa. Comme pour tous les foils, nous conseillons de porter des chaussons, un casque et un gilet d’impact.

 

Conditions du test
Ce n’est pas le foil avec lequel nous avons le plus navigué mais nous avons tout de même utilisé 4 flotteurs pour vérifier le comportement de ce foil et l’adaptation dans les boîtiers. A l’Almanarre, la Bergerie, la Madrague ou au Mourillon, nous avons toujours cherché à avoir le spot le plus plat possible. Les flotteurs que nous avons utilisés sont la RRD X-Fire 122 V4, notre étalon flotteur slalom, l’AHD SL2 132 l’étalon flotteur foil friendly, la JP Australia Hydrofoil 135 FWS et la Elix F1X qui sont des flotteurs spécifiques. Bien habitués à la navigation windfoil, nous utilisons des voiles de 7.8 m² à 2 cambers dans les vents légers, 6.2 m² avec 2 cambers également dans les vents médiums et une 4.7m² pour les vagues dans les vents plus forts et nous testons tous nos produits dans cette plage de vent entre 6 et 30 nœuds de vent.

 

Conclusion
C’est un foil très puissant avec cette aile porteuse imposante qui fera le bonheur de tous ceux qui cherchent à naviguer dans des vents très légers et qui ne recherchent pas les performances avant tout. Financièrement bien placé et doté d’un bon équipement, c’est une option non négligeable pour tous ceux qui veulent s’assurer une navigation à chaque déplacement. 

 

Infos techniques
Poids de l’ensemble : 5,2 kg
Longueur du mât (entre boîtier et fuselage) : 85 cm (88 cm avec fuselage)
Longueur du fuselage : 92 cm
Largeur du mât à 5 cm du haut : 15,5 cm
Largeur du mât à 5 cm du bas : 12 cm
Distance entre début fuselage et le mât : 34 cm
Envergure de l’aile avant : 77 cm
Largeur de l’aile avant : 15 cm
Envergure du stabilisateur : 42,5 cm
Largeur du stabilisateur : 9 cm

 

Une question ou peut-être un avis sur ce produit, n’hésitez pas à en parler dans la rubrique dédiée du forum.

 

Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photos : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com

comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Fermer
Share
box
+