Recherche
» News | Archives » Test Phantom Iris Sails F 6.1 présérie
13.04
2018

Test Phantom Iris Sails F 6.1 présérie

Test Phantom Iris Sails F 6.1 présérie

Après une longue campagne de tests dédiée au matériel autour de l’univers windfoil, retour à des produits plus classiques avec la découverte sur l’eau dernièrement de la toute nouvelle Phantom Iris Sails F 6.1 dans sa version présérie et ce en 2 modèles très légèrement différents, la particularité de cette marque, française, étant de proposer des voiles à membrane et fibres orientées…

 

Présentation du produit
Phantom est une marque nouvelle venue dans le monde du windsurf mais c’est une entité de renommée internationale dans le milieu de la voile légère avec son catamaran à foils. Elle propose généralement des voiles avec des déco décalées, cette Iris F est très aseptisée et plutôt simple par rapport à ce dont nous a habitué la marque avec ses modèles LTD. Au départ, nous pensions que cette voile était destinée au foil mais ce F est en fait la version freeride. C'est une des dernières voiles de présérie que nous avons reçue. Le choix définitif de la couleur n'était pas fait encore puisqu'elle est finalement transparente avec des fibres de couleur or et non plus blanche comme celle que nous avons testée. Deux, trois modifications ont été apportées entre notre modèle test et le modèle de série que vous pourrez retrouver. Nous avons eu la chance d’essayer les 2 modèles dans la même journée pour voir quelles évolutions avaient été apportées et si cela changeait son comportement. Elle n'a pas de cambers dans cette taille et elle est vraiment très légère (annoncée à 3,8 kg). Au premier regard, c’est une image de solidité importante qui est perçue avec cette construction en membrane et fibres orientées. Elle doit être gréée sur un mât de 430 cm en constant curve et en SDM. Il y a des zones de « stress » sur la voile qui sont renforcées avec les Lite Skin Radial Patches bien visibles puisque de couleur anthracite. Si nous avons eu un peu de mal à trouver la mesure de guindant sur la première navigation par rapport à la mesure annoncée par la marque, la mesure de l’écoute est la bonne.

 

Le test Windsurfjournal.com
Nos impressions

Voile sans cambers, la préparation est un jeu d'enfant une fois que la mesure de guindant est bien prise pour la taille de rallonge. La poulie de tirage de guindant est assez haute par rapport à la bordure et la première mise en place servira de repère pour trouver la bonne longueur de rallonge. Dans notre cas, nous avons utilisé une mesure de guindant de 438 cm pour cette 6.1 m². Il y a ensuite une sangle de tirage à mettre en place comme sur les voiles de slalom. Elle se gréée donc en quelques minutes, comme une voile de vagues et il ne faut pas hésiter à donner une tension d’écoute plus importante qu’habituellement avec les voiles de slalom ou de freerace. La voile est très stable et ne guidonne pas. Le fait de donner de la souplesse à l’écoute ne donne pas vraiment plus de puissance. A bas régime, ce poids plume permet de pomper et de saisir le moindre souffle d’air pour planer ou pour voler. La bordure de la voile vient directement se positionner sur le pont du flotteur et la voile reste assez droite avec une traction vers l’avant qui facilite le départ au planing. C’est une sensation particulière puisque la voile reste très stable, comme si des cambers maintenaient le profil mais elle reste suffisamment souple pour libérer le corps dans le clapot. Nous l’avons également beaucoup testée dans les hauts régimes avec des performances impressionnantes. A 8/9 nœuds en foil jusqu’à plus de 30 nœuds en slalom, la voile ne bouge pas et vous ne subissez pas les effets d’une voile qui vous revient dans les bras, elle reste stable et nous avons été scotché ! En slalom, nous étions loin d’être en retrait puisque nous avons réussi à faire plus de 34 nœuds en Vmax à Toulon et 32 nœuds à l’Almanarre alors que le vent était vraiment fort. La chute de la voile reste très bloquée et dans les risées les plus fortes, nous avons parfois subi un peu la traction de la voile avec notre mât de test SC8 qui n’est pas un 100% carbone. Avec la voile de série et le mât 100% Slake monté par la marque, la sensation de retour de la chute disparait un peu pour donner une voile plus vivante en chute. Nous avons vraiment été impressionné par les performances et la légèreté de cette nouvelle voile.  Des modèles LTD lui permettront peut-être d’être plus sexy ! Nous n’avons pas pu tester l’effet d’une latte dans le fourreau en bas de bordure de la voile mais nous pouvons facilement imaginer que cela permettra de stabiliser le creux de la voile et cette latte doit permettre de baisser la bordure de voile sur le pont (il faudra allonger un peu la longueur de rallonge pour s’adapter à cette bordure plus basse). La seule petite difficulté que nous ayons pu percevoir était le passage de la latte du bas qui restait parfois du mauvais côté lors du flip de la voile au jibe ou dans le virement de bord. Le vent la remettait en place très rapidement sans avoir à donner de coup de genoux, par exemple. En foil, cette voile très stable et légère nous a permis d’être très à l’aise et d’avoir une large plage d’utilisation.

 

Cette voile est-elle faite pour vous ?
Cette Iris F est une voile atypique qui plaira à ceux qui aiment se démarquer avec un produit sobre, original et très performant. Cette 6.1 m², sans cambers, est destinée aux amoureux du freeride ou du foil qui cherchent une voile stable, en milieu de quiver pour ne plus rater de navigations. Ultra facile à prendre en main, tous les navigateurs peuvent imaginer naviguer avec cette voile du freeride au slalom. Et vous ne passerez pas inaperçu sur l’eau !

 

La marque a-t-elle tenue ses promesses ?
Cette voile est bluffante de stabilité et de puissance, tout en étant très légère. Nous n’avons pas ressenti le besoin de rajouter des cambers, sauf pour des runs très abattus afin de prendre un maximum de vitesse où il manquait un peu de creux. Les performances sont vraiment sympas. Sur la durée de notre test, nous n’avons pas pu juger de la solidité à long terme de ce produit mais il est rassurant de voir toutes ces fibres qui ne marquent pas quand vous préparez ou quand vous rangez la voile.

 

Les conditions du test
Reçue il y a peu de temps, nous avons réussi à faire quelques bonnes navigations. Elle a été utilisée sur la RRD X-Fire 114 en slalom, la Phantom Iris F 132, la Elix F1X ou encore la Starboard foil 147 en windfoil. Dans la rade de Toulon, à l’Almanarre et à la Madrague, dans des vents entre 10 et 30 nœuds, et le plus souvent sur le plat, mais aussi avec le clapot serré du Mourillon, nous avons utilisé un mât Simmer Style SDM modèle SC8 430 cm pour préparer cette voile. La voile de série que nous avons testé était, elle, montée sur un mât Slake de 430 cm 100% carbone.

 

Les caractéristiques techniques
Surface :
6.1 m²
Guindant : 442 cm
Ecoute : 177 cm
Prix : 739 €
Gamme : Existe aussi en 6.6 sans cambers et 7.0 et 7.8 avec 2 cambers


Une question ou peut-être un avis sur ce produit, n’hésitez pas à en parler dans la rubrique dédiée du forum.

 

Source : Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com
Photos : Vidéociel - Mathieu Bonno/Windsurfjournal.com

comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Fermer
Share
box
+