Recherche
» News | Archives » 3 questions à Gonzalo Costa Hoevel
06.06
2018

3 questions à Gonzalo Costa Hoevel

3 questions à Gonzalo Costa Hoevel

Favori dans la discipline windfoil, l’argentin Gonzalo Costa Hoevel est bien au rendez-vous de cette saison 2018 dédiée au foil sur le PWA World Tour en remportant l’épreuve au Japon et en terminant 2ème en Corée du Sud quelques jours plus tard. Grand spécialiste de longue date des courses upwind/downwwind et très impliqué dans le développement du foil, ARG-3 nous livre son analyse après ces 2 premières épreuves de la saison et alors que vient de débuter en Costa Brava la 3ème étape…

 

Windsurfjournal.com : De retour de ces 2 épreuves en Asie, quells enseignements tires-tu de ces 2 épreuves en Asie concernant le foil en particulier ?
Gonzalo Costa Hoevel : Je pense que nous avons eu un très bon début de saison pour cette 1ère année de compétition officielle en foil sur le PWA World Tour. Il semble que la discipline a plutôt bien cohabité avec celle du slalom et nous avons réussi à valider les 2 disciplines sur chacun des 2 événements. Nous avons couru 4 élimination à chaque fois dans une grande variété de vent et pas seulement du vent léger. Il y a eu également pas mal de participants en le niveau en foil est déjà très élevé. D’un point de vue des parcours, nous les avons gardés très courts avec une remontée au vent au départ pour des questions de sécurité en mélangeant ensuite avec des allures plus abattues. Nous voulions des parcours, rapides, passionnants et intéressants à suivre et je pense que nous y sommes parvenus. Nous avions 2 heats qualificatifs avant une finale à 24 garçons. Les jours de vent léger ou instable, alors qu’il nous fallait du temps pour obtenir un résultat en slalom voire rester sur la plage à attendre toute la journée, nous sommes désormais capables d’aller sur l’eau et de proposer des courses extrêmes en foil. De mon point de vue, je dois dire que l’expérience a été intense et extrême quand c’était venté. Je pense que le format que nous avons expérimenté sur ces 2 premières épreuves était très bon. Nous apprenons encore sur la direction à prendre concernant les parcours ou les plages de vent en foil mais je pense que nous pouvons parler d’un vrai succès !

 

WJ : Quelles sont selon toi les principales tendances qui se dégagent dans ce domaine de la compétition en foil ?
GCH : La 1ère chose, c’est que nous pouvons valider des courses vraiment extrêmes dans un vent léger. Nous avons terminé des courses dans des vents parfois légers, je dois l’avouer plus légers même que lors de certaines courses que nous avons pu valider en slalom par le passé et tout cela avec un rendu intéressant je pense… Pour un organisateur, le risque de ne pas valider une épreuve est moins important et même si les prévisions météo sont annoncées pendant toute une semaine, nous pourrons malgré tout courir et assurer le spectacle. Courir dans des conditions moyennes est donc désormais possible et, mieux encore, cela en devient même amusant ! Je pense que nous allons voir la discipline du foil croître rapidement. C’est une discipline encore en pleine mutation et évolution. Nous l’avons vu l’an dernier en Nouvelle-Calédonie, nous avons fait des courses en foil alors qu’il y avait plus de 20 nœuds. Beaucoup associent le foil au vent léger et pourtant, nous sortions de ces manches avec un grand sourire à chaque fois. C’est un peu comme faire du slalom dans 35 nœuds et je pense que nous irons avec des limites « hautes » de vent de plus en plus importantes.

 

WJ : Tu es désormais en tête du classement annuel provisoire en foil après ces 2 épreuves, qu’est-ce que cela t’inspire ?
GCH : Je suis vraiment heureux de ma 1ère place au Japon et de ma 2ème en Corée et d'être ainsi en tête du classement. L'année dernière, j'ai terminé 2ème au classement mondial à égalité de points pour la 1ère place mais comme c'était une année de présentation en quelque sorte, tout le monde ne s'y était pas vraiment préparé et certains gars se sont concentrés davantage sur le slalom. Maintenant, les choses ont changé, il y a une évolution de l'équipement et beaucoup se sont entraînés pour cela, et maintenant il y a un titre officiel. Je ne savais donc pas où j’en serai mais j'étais confiant. Je Savais que j'avais le niveau et que mon équipement fonctionnait très bien pour pouvoir me battre pour le podium. Mon objectif était d'être dans le top 3 à la fin de l'année et il semble que ça se passe bien, nous verrons ce qui se passera dans les prochaines épreuves. Il y a beaucoup d'excellents windsurfers en foil et je sais que je devrai me donner à 100% pour rester au top !

 

Pour en savoir plus sur Gonzalo Costa Hoevel : www.facebook.com/gonzalocostahoevel

 

Source : Gonzalo Costa Hoevel
Photos : Carter/Pwaworldtour.com

comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Fermer
Share
box
+