Espoirs Extrême Glisse : Nicolas Goyard 1er en Formule 31 devant Basile Jacquin et Thomas Merceur - http://t.co/RtXOuHkCsC

Espoirs Extrême Glisse : Podium 100% breton en RRD 120 garçons, Mathurin Jolivet, Mathis Guillou et Paul Mingam - http://t.co/RtXOuHkCsC

Espoirs Extrême Glisse : Victoire en RRD 120 filles de Maëlle Guilbaud devant Stéphanie Perret et Lucie Hervoche - http://t.co/RtXOuHkCsC

Espoirs Extrême Glisse : Certaines phases finales non courues et et classements sur les poules qualificatives - http://t.co/RtXOuHkCsC

Espoirs Extrême Glisse : Pas de vent vendredi à La Nautique pour la dernière journée de compétition - http://t.co/RtXOuHkCsC

Image : La néerlandaise Eva Oude Ophuis est contente de ne pas porter d´intégrale en été chez elle, et nous aussi ! - http://t.co/PtsNBpzYeW

Vidéo : Toujours à l´affût des conditions, Fred Bonet et sa caméra étaient au Pont des Basses le jeudi 27 août - http://t.co/960pc7w43R

Tests : Retour en images sur la session tests de Mathieu Bonno à l´Almanarre le 23 août avec l´Elix RX S - http://t.co/bqWePWzXSa

Espoirs Extrême Glisse : En attente des résultats et classements complets - http://t.co/RtXOuHkCsC

Espoirs Extrême Glisse : Retour du vent à La Nautique jeudi et début des phases finales dans les 3 catégories - http://t.co/RtXOuHkCsC

Sécurité : Un tragique accident aux USA qui rappelle que si vous faites du SUP, il faut porter un leash - http://t.co/WhFJpUbnOY

Vidéo : Dany Bruch se chauffe chez lui à Tenerife avant la prochaine épreuve PWA au Danemark mi-septembre - http://t.co/fFc6H6m2DC

Vidéo : Un trop court extrait de la future vidéo de Gollito Estredo, chaud le garçon ! - http://t.co/pgprOeP1dE

Vidéo : Du rêve, de l´évasion et du windsurf (et du kite) en Nouvelle-Calédonie, what else ´ - http://t.co/HnYreTUtz6

Vidéo : Le jeune Bertrand Caccia dans ses oeuvres lors de son trip en famille au Portugal - http://t.co/cDmHwjEsWJ

» News | Archives » Raphaëla le Gouvello, l?interview !
16.06
2006

Raphaëla le Gouvello, l?interview !

Après 2 mois d’une traversée de l’Océan Indien riche et intense, Raphaëla le Gouvello est enfin revenue à la civilisation ! En exclusivité pour Windsurfjournal.com, Raphaëla nous livre ses premières impressions, son sentiment d’avoir enfin bouclé la boucle, les bons et les moins bons moments de cette traversée…






Windsurfjournal.com : De toutes les traversées que tu as réalisé, qu’avait de similaire et de différent celle de l’Océan Indien que tu viens tout juste d’achever ?
Raphaëla le Gouvello : Au niveau des similitudes, il y a la planche. Dans les premières heures qui ont suivi le départ, nous nous sommes retrouvées comme si nous ne nous étions jamais quittées. C’est un repère important, j’ai une grande confiance dans ce flotteur. Au niveau des différences, j’ai tout de suite compris que les conditions seraient un cran au dessus par rapport à ce que j’avais connu auparavant. L’Océan Indien est une mer croisée avec des périodes courtes entre les vagues. C’est difficile et il faut être tout le temps en éveil. J’ai trouvé une certaine ressemblance avec la Méditerranée, la distance en plus ! La météo était aussi très changeante ce qui m’obligeait de composer tous les jours…

WJ : La date de départ a été quelques fois repoussée suite à des intempéries météo en Australie, comment as-tu vécu ces longues journées d’attente avant le grand départ ?
RG : C’est vrai qu’un cyclone est passé très près de nous à Exmouth en Australie. Ce n’était pas évident mais en même temps, j’étais vraiment contente d’être à terre à ce moment-là. C’est là où j’ai pu mettre en application tout le travail de préparation mentale et de concentration que j’avais effectué tous ces derniers mois. Malgré les conditions météo détestables, j’étais très sereine finalement, prête, ma concentration était maximum et j’avais entièrement confiance dans les infos données par le routeur météo.

WJ : Le départ justement, comment l’as-tu vécu ? Comme une libération, le début d’une longue souffrance ?
RG : Avec ce qu’il s’est passé les jours précédents, j’étais très impatiente le jour même. J’étais très concentré avec en même temps les souvenirs des traversées précédentes qui me revenaient à l’esprit. Ce sont des sentiments très partagés au moment du départ, il y a l’envie irrésistible de partir et la peine de quitter quelque chose, des gens. Mais à force d’habitude, j’ai su mieux gérer cette fois la souffrance de la séparation.

WJ : Lors de cette traversée, des éléments extérieurs, auxquels tu ne t’attendais pas, se sont-ils déroulés ? Comment les as-tu gérés ?
RG : Globalement, c’est la traversée la plus difficile que j’ai pu effectuer mais je le savais avant de partir. En même temps, j’ai été moins malmenée que je ne le pensais. Mais c’est tout de même un océan qui met la pression en permanence. Ce que je n’avais pas du tout anticipé, c’est d’être malade aussi longtemps au début de la traversée avec ce mal de mer. L’équipe technique était très inquiète et à vrai dire moi aussi… Je ne mangeais presque rien pendant plusieurs jours et puis nous avons trouvé finalement un régime approprié. Finalement, tout s’est bien passé même si le degré d’effort était plus important que tout ce que j’ai connu avant !

WJ : Comment as-tu vécu la dernière nuit, le dernier réveil avant de couper enfin la ligne d’arrivée ?
RG : Ce n’est pas une nuit comme les autres, c’est sûr. Dans ce type de traversée très longue, il faut savoir que quand on commence à apercevoir la côte tant désirée, on se dit, "Ca y est, c’est fait !". On ne se sent plus seule, enfin… J’ai du me lever tôt pour finir les derniers milles qui me séparaient de la ligne d’arrivée. C’est en fait une nuit assez courte, avec beaucoup d’excitation lié au fait que les premiers bateaux viennent à votre rencontre…


 WJ : Quel va être ton programme désormais dans les prochains jours, les prochains mois… ?
RG : Je vais déjà rentrer chez moi en Bretagne. Si la météo est bonne, je me ferai bien une bonne session de windsurf histoire de voir si mes jibes passent toujours aussi bien car je n’ai pas eu beaucoup l’occasion d’en faire ces 2 derniers mois ! En marge de ce retour au calme, il y a également la production du film de cette traversée avec toutes les images que j’ai ramené. J’ai pu assister au dérushage ces derniers jours, il y a des choses intéressantes. En guise de clin d’œil cet été, je serai également de passage sur le Tour de France à la voile pour soutenir le bateau de l’île de la Réunion…

WJ : Ce film dont tu parles, quand pourra-t-on le découvrir ?
RG : C’est une coproduction TF1 et Suez qui va d’abord passer sur les chaînes du groupe TF1 telle que TV Breizh. Je vais également le présenter lors de festivals de film d’aventure et avec un peu de chance, il sortira peut être en DVD !

WJ : Dans une interview donnée à Windsurfjournal.com l’an dernier, tu déclarais que cette traversée serait certainement la dernière… Est-ce toujours le cas ?
RG : Cette traversée de l’Océan Indien enfin terminée, j’ai vraiment l’impression d’avoir accompli tout le chemin que je mettais fixé. Dans ce type d’aventure, il faut savoir écrire aussi le mot fin et cette traversée sera ma dernière. Je suis heureuse d’avoir bouclé la boucle. Mon projet par rapport à la sensibilisation de notre environnement reste le même, je le ferai désormais de manière différente. Je reste sinon une planchiste passionnée comme au premier jour qui attend le vent pour naviguer et qui espère bien encore progresser !

WJ : Tu sembles avoir une relation très forte avec ta planche à laquelle tu es très attachée, que va-t-elle devenir désormais ?
RG : La planche est tout à fait apte à renaviguer mais comme Stéphane Peyron l’a fait avec moi à l’époque lorsqu'il m'a prêté sa planche pour ma traversée de l'Atlantique, il faudra vraiment que je trouve quelqu’un de sûr pour la prêter. J’aimerai d’une certaine manière continuer à la faire vivre, la faire découvrir aux gens et pourquoi pas la faire essayer…




Tags :
comments powered by Disqus
Fermer
chargement de la vidéo...
Fermer
chargement du document audio...
CONTACTER WindsurfJournal.com

Vous souhaitez diffuser une information/article sur WindsurfJournal.com, communiquer sur le site ou bien tout simplement entrer en contact avec nous ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.

Gestion de vos petites annonces

Vous souhaitez diffuser une petite annonce sur WindsurfJournal.com ? Profitez-en, c'est gratuit (et réservé aux particuliers...) !
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Contacter un vendeur

Vous souhaitez prendre contact avec le vendeur de cette annonce ?
Il vous suffit de renseigner le formulaire ci-dessous.
Seul impératif : être membre de WindsurfJournal.com ;-)

Prochainement disponible...
Fermer
Share
box
+